RadioQuébec

Ligne-ouverte
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Du string à la culture porno

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Du string à la culture porno   Jeu 17 Mai 2007 - 23:49

Citation :
Du string à la culture porno

Carl Thériault
Collaboration spéciale

RIMOUSKI — Une culture pornographique qui n’a plus rien à voir avec la libération sexuelle des « sixties » s’est solidement mise en place dans les sociétés occidentales en exploitant l’hypersexualisation des jeunes. Mais une question reste : où tracer les nouveaux interdits ?

C’est ce que constate Pierrette Bouchard, ex-titulaire de la Chaire d’étude Claire-Bonenfant de l’Université Laval sur les conditions des femmes, dans une vaste recherche documentaire concernant le lien entre l’hypersexualisation, la sexualisation précoce et les agressions sexuelles, et rendue publique hier au colloque régional organisé par le Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel de Rimouski (CALACS).

Ces trois phénomènes sont liés, soutient la chercheuse, mais prennent vie et sens dans une culture pornographique en pleine expansion.

« Nous vivons dans une société mondialisée avec des luttes intenses pour les marchés. La pornographie est devenue un marché convoité. J’imagine qu’un jour nous allons frapper comme un mur, car il y a des effets sur la vulnérabilité sexuelle des jeunes ainsi qu’au plan psychologique de leur comportement», affirme Mme Bouchard.

Au Québec, 5144 infractions sexuelles ont été enregistrées en 2005, une hausse de 20 % par rapport à l’année précédente dans un contexte où toutes les agressions ne sont pas dénoncées à la police. Ce sont des femmes dans 80 % des cas dont les deux tiers avaient moins de 18 ans.

« Je ne souhaite pas à un retour à de la coercition (...) Mais il faut se donner un code d’éthique pour tracer des lignes de démarcation. Je pense qu’il n’y a plus personne, sauf quelques parents consciencieux, qui respecte les avis présentés, par exemple, avant un film à la télévision, sur la présence sur les scènes de violence ou d’érotisme ».

Les vidéoclips sont devenus le mode de communication qui carbure le plus à l’érotisme, mais il y a aussi, évoque Mme Bouchard, « une banalisation de la sexualité et de la quasi-pornographie jusque dans les émissions de télé-réalité. Star Académie, Love Story et d’autres ne font pas de concurrence frontale à la pornographie mais baissent les barrières sociales et culturelles sur ces chaînes généralistes en utilisant la provocation sexuelle. »

http://www.cyberpresse.ca/article/20070516/CPSOLEIL/70516211/5133/CPSOLEIL
Revenir en haut Aller en bas
kat

avatar

Nombre de messages : 1408
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: Du string à la culture porno   Ven 18 Mai 2007 - 6:20

C'est vrai que ça va loin de nos jours....l'exemple de loft story est bien. Je n'ai pas suivi cette émission mais vu des extraits pis à l'heure à laquelle ça passe, les jeunes peuvent regarder ce programme. Y'a pas bcp d'exemples à suivre dans ce programme. Comme adulte, y'a rien là de regarder (quoi que c'est douteux d'aimer ce genre de programme) mais pour les plus jeunes, ça donne une drôle d'idée sur comment on peut bâtir une relation de couple.

Citation :
Au Québec, 5144 infractions sexuelles ont été enregistrées en 2005, une hausse de 20 % par rapport à l’année précédente dans un contexte où toutes les agressions ne sont pas dénoncées à la police. Ce sont des femmes dans 80 % des cas dont les deux tiers avaient moins de 18 ans.

Avec la sortie publique de Nathalie Simard, avec toute la prévention faite et tout ce qui est dit sur les bienfaits de dénoncer son agresseur, l'augmentation des infractions connues des policiers s'explique peut-être là. Ce serait rassurant en tout cas.

Citation :
où tracer les nouveaux interdits?

C'est tard un peu, faut récupérer je pense. C'est au Michigan je pense qu'on interdit le port du jean taille basse chez les filles moins de 16 ans?? Je me demande bien si c'est une solution. En tout cas, c'est un interdit et ça ne doit pas changer grand chose dans les statistiques d'agressions sexuelles. Faudrait éduquer. Les parents ont un rôle important à jouer. Maintenant que les jeunes sont au fait de la porno, ont accès facilement à la porno, faut leur expliquer. Sinon, faut interdire internet, la télévision, les revues, etc.

C'est drôle mais c'est comme si on voulait encore excuser les gestes d'agressions en mettant la faute sur la mode et la télé...me semble que ça tient pas debout ça. Un défectueux n'a pas besoin de voir une ombre de string pour sauter sur sa victime. Pis des pognasseux de cul, y'en a toujours eu, même avant la mode du string....le titre de l'article est peut-être exagéré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.canadausadrag.com/
 
Du string à la culture porno
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» master culture de l'ecrit et de l'image Lyon II
» Ministère de la culture - Mémoire
» Cherry Culture et Pure Luxe Cosmetics
» Le normand sur le site du ministère de la culture
» Culture et civilisation arabo-normande.

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
RadioQuébec :: Sujet libre-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: