RadioQuébec

Ligne-ouverte
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 L'école est en déroute.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
kat

avatar

Nombre de messages : 1408
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Ven 18 Mai 2007 - 11:25

Dans le sens que j'ai compris, avant son post précédent ma réponse ,qu'il cherchait comment pouvait s'appliquer la cause du capitalisme dans le sujet présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.canadausadrag.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Ven 18 Mai 2007 - 11:46

RG a écrit:
On parle d'ados ici ? si c'est le cas hors contexte! 10 ans une dissertation sur la fèllation tout autre chose!

Mes élèves sont un peu plus vieux, mais ma méthode aurait très bien pu se transposer aux élèves de 10 ans, ce qui aurait évité toute cette discussion médiatique.
Revenir en haut Aller en bas
Red Hat
Invité



MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Ven 18 Mai 2007 - 11:54

Jean, j'identifie les dimensions dans le sujet (moralité, socialisme, etc.) et ensuite je maneuvre à travers celles-ci. Je n'est certainement pas le talent d'André pour jongler dans l'inter-dimensionalité et je m'excuse si le résultat est ou porte à confusion.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24155
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Ven 18 Mai 2007 - 12:02

Sans blaque ...

Le scandale est qu'une directrice d'école impose à des enfants un travail sur la fellation. Pas que les enfants écrivent là-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
kat

avatar

Nombre de messages : 1408
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Ven 18 Mai 2007 - 12:26

Jean Langlois a écrit:
Sans blaque ...

Le scandale est qu'une directrice d'école impose à des enfants un travail sur la fellation. Pas que les enfants écrivent là-dessus.

Donc elle aurait pu leur imposer une copie sur le réchauffement de la planète et c'aurait été aussi scandalisant?

Tous les travaux scolaires sont imposés, c'est un scandale?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.canadausadrag.com/
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24155
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Ven 18 Mai 2007 - 13:14

Si le prof impose une composition à un jeune et que celui-ci décide d'écrire sur la fellation je ne vois pas de scandale là.

Que le prof l'impose comme sujet je trouve ca scandaleux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
kat

avatar

Nombre de messages : 1408
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Ven 18 Mai 2007 - 13:26

Je comprend mieux.

Pas grave qu'un enfant de 10 ans écrive sur la fellation?? Non, pas vraiment mais spécial comme sujet tout de même. Question Shocked

En tout cas, on est d'accord que la directrice a mal choisi sa punition ,pas le texte mais le sujet bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.canadausadrag.com/
RG



Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 22/12/2006

MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Ven 18 Mai 2007 - 14:47

Jean Langlois a écrit:
Si le prof impose une composition à un jeune et que celui-ci décide d'écrire sur la fellation je ne vois pas de scandale là.

Que le prof l'impose comme sujet je trouve ca scandaleux.

Vous avez entièrement raison.


Mais ce n'est quand même pas normale qu'un enfants de 9 ou10 ans puisse développer sur le sujet!Mais la n'est pas la question.

RG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24155
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Ven 18 Mai 2007 - 21:16

Une dissertation sur la fellation par un enfant de 10 ans mériterait un coup de fil aux parents. Une dissertation imposé par une directrice d'école sur ce même mérite un coup de fil à un journaliste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24155
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Mar 22 Mai 2007 - 11:40

Citation :
Dans une classe de 5e année de Lanaudière, à peine neuf élèves sur 25 arrivent à suivre, cette année. Deux élèves handicapés, intégrés dans le groupe en raison de leur âge, sont de niveau de 2e année. Quant aux 14 autres, ils devraient être en 3e ou en 4e année, mais n'ont pas redoublé. «Chaque matin, leur enseignante a un dilemme: elle se demande sur qui mettre l'emphase, sachant que les autres vont décrocher pendant ce temps-là»,
L'école est en déroutes les fonctionnaires ont gagnés la guerre.
Les morts au combat son les enfants.
Citation :
Le mardi 22 mai 2007
La promotion automatique: un échec
Marie Allard
La Presse

Le redoublement est officiellement interdit - sauf exception - depuis l'implantation de la réforme scolaire en 2000. Malgré leurs échecs, les élèves passent à la classe suivante, avec une aide jugée insuffisante par les enseignants, les parents et les spécialistes. Plusieurs traînent leurs difficultés jusqu'au secondaire, où l'on constate les tristes effets de la promotion automatique.

Seuls 2,7% des élèves de 1re année du primaire ont déjà redoublé. C'est trois fois moins qu'il y a 10 ans. Ce qui explique ce progrès phénoménal? Le redoublement est interdit - sauf exception - depuis l'implantation de la réforme scolaire, en 2000.

Faire redoubler un élève en difficulté est officiellement toléré une seule fois en cours de primaire, à la fin de la 2e, de la 4e ou de la 6e année. On parle alors de «prolongation de cycle», jamais de redoublement. Même s'ils sont en échec, les autres élèves passent à la classe suivante, en espérant qu'ils rattraperont leur retard. Faute de soutien suffisant, plusieurs voient plutôt leurs problèmes s'aggraver.

Dans une classe de 5e année de Lanaudière, à peine neuf élèves sur 25 arrivent à suivre, cette année. Deux élèves handicapés, intégrés dans le groupe en raison de leur âge, sont de niveau de 2e année. Quant aux 14 autres, ils devraient être en 3e ou en 4e année, mais n'ont pas redoublé. «Chaque matin, leur enseignante a un dilemme: elle se demande sur qui mettre l'emphase, sachant que les autres vont décrocher pendant ce temps-là», indique François Breault, président du Syndicat de l'enseignement du Lanaudière, qui compte 2200 profs.

Ce cas est loin d'être unique. «De moins en moins d'élèves sont prolongés, mais c'est une progression artificielle, confirme un directeur général adjoint de commission scolaire ayant requis l'anonymat. Ce n'est pas parce qu'on a de meilleures mesures pour aider les élèves en difficulté, c'est parce qu'on pousse le non-redoublement. On voit maintenant le résultat au secondaire: on est obligés de mettre de plus en plus de mesures d'appui pour aider les jeunes qui arrivent avec des déficits au niveau de leurs apprentissages. On a fait du gros pelletage en avant.» Depuis l'an dernier, le redoublement est aussi interdit en 1re secondaire, réforme oblige.

Même les parents - traditionnellement peu enclins à voir leurs enfants redoubler - constatent les dégâts de la promotion automatique. La fille de 13 ans d'Hélène Gravel a peiné pendant tout son primaire, sans jamais redoubler. Elle est passée au secondaire cette année, contre l'avis de sa mère. Elle a été placée en «cheminement temporaire» avec d'autres jeunes en difficulté. Ses notes sont toujours faibles et son estime d'elle-même dégringole.

«Dans la vie, on avance selon nos capacités, on a tous un rythme différent, fait valoir Mme Gravel. Mais maintenant, bon ou moins bon, vite ou plus lent, tu passes au secondaire, point. Après, tu rushes, quand tu n'abandonnes pas tout simplement.» Il faut permettre aux enfants «de reprendre une année quand il n'ont pas pu assimiler la matière», tout en leur offrant davantage de services spécialisés, plaide-t-elle.



Le redoublement peu efficace



Si le ministère de l'Éducation a voulu abolir le redoublement, c'est parce qu'une multitude d'études prouvent qu'il est mauvais pour l'estime de soi et que ses bénéfices sur les apprentissages sont limités à un an ou deux, voire inexistants. «Si on fait uniquement un duplicata bête, par exemple en faisant reprendre une 2e année sans rien changer, la plus-value du redoublement est mince», confirme Égide Royer, professeur en adaptation scolaire à l'Université Laval. Un principe demeure toutefois, selon lui: certains ont besoin de plus de temps que d'autres pour apprendre, que ce soit à lire, à piloter un avion ou à danser le baladi.

«On a eu raison de constater que la pratique antérieure de redoublement n'était pas efficace, mais la promotion automatique dans le même esprit ne l'est pas davantage, analyse André Chartrand, un cadre d'une école privée qui tient un blogue consacré à l'éducation. Il faut des mesures d'appui pour aider les élèves en difficulté, qui pourront alors continuer avec leur groupe d'âge. Mais la tendance actuelle, c'est de tenir pour acquis que les enseignants feront d'eux-mêmes la remédiation nécessaire et ils n'y arrivent pas.»



De 350 à 500 millions par an



Dans les années 90, le coût annuel du redoublement était estimé à de 350 à 500 millions par an par le Ministère. «On nous promettait que ces sommes allaient être réinvesties pour apporter du support et de l'aide aux jeunes qu'on ne fait plus redoubler, mais je n'ai rien vu d'important, dit Égide Royer. Le filet est vraiment mince, les orthophonistes suivent souvent de 65 à 70 enfants par semaine. Ça fait que l'intervention est tellement peu puissante qu'elle a peu d'impact.»

Environ 180 millions ont été consacrés à l'aide aux élèves en difficulté dans le cadre de la politique Agir tôt, sans compter les 90 millions supplémentaires annoncés l'an dernier, fait valoir François Lefebvre, agent d'information au Ministère. «Comment prétendre à une économie de 500 millions par année depuis 2000? demande-t-il. Il aurait fallu faire disparaître de façon instantanée environ 100 000 enfants de nos réseaux!»

Outre l'argent, l'organisation des services fait peut-être défaut. Bien des redoublements pourraient être évités en diagnostiquant rapidement les petits qui ont du mal à apprendre à lire, selon M. Royer. Dès novembre ou décembre de chaque année, «il faut leur offrir en priorité une intervention sur mesure» pour qu'ils démêlent sons, lettres et mots. «Rendus au mois de mai, c'est possible qu'il y en ait encore un ou deux qui traînent vraiment la patte, mais les autres s'en seront tirés», dit-il.



Redoublement au primaire en 2004-2005



Année scolaire / Taux d'élèves ayant déjà redoublé / Variation par rapport à 1993-1994
1re année / 2,7% / - 5,9%
2e année / 9,1% / - 3,4%
3e année / 7,5% / - 8,4%
4e année / 10,5% / - 7,4%
5e année / 10,5% / - 9,7%
6e année / 13,3% / - 8,3%

TOTAL
9,1% des élèves du primaire ont déjà redoublé
-16,2% des élèves du primaire avaient déjà redoublé en 1993-1994

Source: Proportion des élèves en retard par rapport à l'âge attendu, Indicateurs de l'éducation 2006, ministère de l'Éducation.



Redoublement en 1re secondaire



Proportion d'élèves qui redoublaient la 1re secondaire en 2004-2005: 13,8%
Proportion d'élèves qui redoublent la 1re secondaire cette année: 0% (officiellement)

Source: Le redoublement au secondaire général, Indicateurs de l'éducation 2006, ministère de l'Éducation.

Note: depuis l'introduction de la réforme au secondaire, le Ministère ne calcule plus le taux de redoublement en 1re secondaire.

L'équipe de Cyberpresse vous suggère :
Des solutions de rechange
L'imbroglio de l'ex-ministre Fournier
CSDM: moins de 2% des élèves redoublent
http://www.cyberpresse.ca/article/20070522/CPACTUALITES/705220601/5358/CPPRESSE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24155
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Une génération sacrifiée. Francais.   Dim 28 Déc 2008 - 11:59

Citation :
Publié le 26 décembre 2008 à 05h00 | Mis à jour le 26 décembre 2008 à 17h45
Le français des élèves du primaire continue de se détériorer
Daphnée Dion-Viens
Le Soleil

(Québec) Au primaire, les résultats des élèves en français continuent de se détériorer, confirmant la tendance observée depuis la mise en place de la réforme en 2000.

Le taux de réussite des élèves de sixième année à l'épreuve d'écriture a encore chuté entre 2005 et 2006, passant de 83 % à 81 %. En 2000, ils étaient pourtant 90 % à réussir cet examen.....

Les résultats détaillés de l'année 2006 nous apprennent que c'est l'orthographe qui a donné le plus de fil à retordre aux élèves : 77 % ont réussi ce critère en 2005 contre 68 % en 2006. Les erreurs les plus fréquentes sont d'ordre grammatical, peut-on lire dans le document. Pour réussir cet examen, l'élève doit faire moins de 10?% de fautes dans un texte.......
http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/education/200812/25/01-813117-le-francais-des-eleves-du-primaire-continue-de-se-deteriorer.php
C'est quand même incroyable de voir comment des fonctionnaires peuvent
nuir en tentant de justifier leur existance. Les petits génies de la réforme
de 2000 travaillent-ils encore ?

Il y a un chiffre que j'aimerais connaître; quel est le taux d'échecs dans les écoles primaires privés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
gilbert



Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: une génération   Dim 28 Déc 2008 - 12:18

La réforme est un fiasco monumental ! Avec des profs qui ont embarqué et d'autres non, et parmis ceux qui ont embarqué, certains a 10%, d'autres a 50...du gros n'importe quoi!?!
La réforme s'est mise a proposer, entre autre, une multitude de manieres différentes d'enseigner pour les multitudes de types différents d'enfants...c'aurait pu avoir une certaine allure si c'avait été fait intelligemment...mais non, ca a été fait en colon...ils se sont mis a pitcher ce flot d'informations aux enfants sans égards au type qu'ils sont, un gros melting pot , pis ''arrangez vous avec ca, vous devriez etre bons pour pogner de quoi qui va vous convenir la-dedans...'' , s'organisant, en meme temps, pour meler les parents (alors incapables de les aider) comme faut!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24155
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Lun 9 Fév 2009 - 9:48

Citation :
Publié le 09 février 2009 à 05h00 | Mis à jour à 08h19
Enseignement du français: le plan d'action bat de l'aile
Daphnée Dion-Viens
Le Soleil


(Québec) Il y a un an, la ministre de l'Éducation, Michelle Courchesne dévoilait un ambitieux plan d'action pour améliorer l'enseignement du français aux petits Québécois. Douze mois plus tard, les mesures tardent à se mettre en branle. Dans les écoles, enseignants et directions refusent de se faire dicter quoi faire en classe. Bref, il y a du sable dans l'engrenage.

Les mauvais résultats des élèves en français défraient régulièrement la manchette. Aux épreuves du ministère de l'Éducation, 50 % des élèves de cinquième secondaire échouent le volet orthographe, même s'ils ont droit au dictionnaire et à la grammaire. ....

Qu'en est-il, un an plus tard? «Il n'y a pas grand-chose qui a bougé», déplore Suzanne Richard, présidente de l'Association québécoise des professeurs de français (AQPF). .....

....le comité responsable du suivi du plan d'action est en retard sur l'échéancier qu'il s'était lui-même fixé cet été, au moment de se mettre à la tâche.......L'ancienne présidente de l'AQPF, Arlette Pilote, a d'ailleurs démissionné de ce comité cet automne pour protester contre son dysfonctionnement.
bounce


En entrevue au Soleil, le sous-ministre adjoint qui préside le comité de suivi, Alain Veilleux, affirme pourtant que tout se déroule rondement. .....
cheers

Depuis cet automne, le comité de suivi se réunit une fois par mois. À ce rythme, il n'est pas étonnant que le travail ne progresse pas plus rapidement, affirme de son côté Suzanne Richard. «Pourquoi ne pas faire un blitz plutôt que d'étirer ça pendant un an?» s'interroge-t-elle.....
http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/education/200902/08/01-825364-enseignement-du-francais-le-plan-daction-bat-de-laile.php
Typique d'un fonctionnaire qui s'est trouvé une fiole pour se donner de l'importance. Et surtout pissez pas sur son party en disant qu'il y a un problème. Pcq s'il y a un problème il va devoir travailler plus fort, rendre des comptes et peut-être sera-t-il même démissionner ! Alors ....

Pendant ce temps sur le terrain c'est le cahos.

Pourquoi il y a 60 ans les québecois et québecoises savaient écrire en sortant de l'école ?

Pourquoi ce n'est plus le cas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24155
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Jeu 12 Nov 2009 - 13:39

Citation :
Cégeps
Pire taux d'échec en français depuis 10 ans
Agence QMI
Jean-Philippe Arcand
12/11/2009 12h28

Pour l’année 2008-2009, pas moins de 17% des cégépiens francophones ont échoué leur épreuve uniforme de français, nécessaire à l’obtention de leur diplôme d’études collégiales, l’un des taux d’échec les plus élevés en 10 ans.

Pis encore, La Presse indique que les exigences pour cet examen sont si basses que plusieurs étudiants médiocres arrivent tout de même à obtenir la note de passage........

La ministre de l’Éducation, Michelle Courchesne, reconnaît elle-même que les exigences pour ce test sont insuffisantes. «Ça n’a pas de sens. C’est inacceptable», a-t-elle dit à La Presse.

Mme Courchesne a du même souffle indiqué que les standards pour les examens écrits seraient rehaussés dès l’automne 2010.
http://www2.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2009/11/20091112-122825.html
lol!

Pensez-vous malame que vos fonctionnaires vont vous laissé faire ca ?

40 % d'échecs en francais à la fin du Cégep imaginez-vous ce que
ca représente au niveau économique sans parler des gestes qui
devront être fait pour changer cette situation ?

Ces taux de décrochages et d'échecs dans nos écoles sont la démonstration que le système québecois de l'éducation est entre les mains d'icompétants. Va-t-on rempirer le diagnostic ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24155
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Lun 22 Fév 2010 - 10:12

Citation :
Publié le 22 février 2010
Mis à jour à 08h18
Un examen de français qui fait suer les futurs profs
Daphnée Dion-Viens
Le Soleil


........Les étudiants doivent réussir cet examen avant leur troisième stage, qui survient généralement pendant la troisième année de leur baccalauréat de quatre ans. Le seuil de réussite est fixé à 70 % et les étudiants ont droit à deux reprises. .....
http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/education/201002/21/01-953908-un-examen-de-francais-qui-fait-suer-les-futurs-profs.php
http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/education/201002/21/01-953908-un-examen-de-francais-qui-fait-suer-les-futurs-profs.php

Comment peut-on accpeter qu'un prof ne voit pas 30% des fautes d'un
texte qu'il doit corriger ?

Comment un prof peut-il enseigner une matière qu'il ne possède qu'à
70% ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24155
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Lun 22 Nov 2010 - 10:56

Citation :
Publié le 22 novembre 2010
Mis à jour à 09h58
Taux de réussite: les pressions font craindre un nivellement par le bas
Daphnée Dion-Viens
Le Soleil

.....Depuis l'entrée en vigueur de la loi 88, en juillet 2009, le réseau scolaire doit composer avec les «conventions de partenariat», un contrat liant chaque commission scolaire au ministère de l'Éducation. Chacune s'est engagée à améliorer son taux de réussite et l'objectif, d'ici 2012, varie d'un milieu à l'autre....

Après plusieurs mois de négociation, la grande majorité des commissions scolaires ont maintenant signé leur convention avec le Ministère. Ces dernières se tournent alors vers leurs écoles pour signer une «convention de gestion», qui détaille quels sont les objectifs à atteindre pour chacun des établissements. .....
http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/education/201011/21/01-4344943-taux-de-reussite-les-pressions-font-craindre-un-nivellement-par-le-bas.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4_en-manchette_2238_section_POS4





Citation :
Le mardi 22 mai 2007
La promotion automatique: un échec
Marie Allard
La Presse

Proportion d'élèves qui redoublaient la 1re secondaire en 2004-2005: 13,8%
Proportion d'élèves qui redoublent la 1re secondaire cette année: 0% (officiellement)

Source: Le redoublement au secondaire général, Indicateurs de l'éducation 2006, ministère de l'Éducation.http://www.cyberpresse.ca/article/20070522/CPACTUALITES/705220601/5358/CPPRESSE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24155
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Ven 10 Déc 2010 - 13:56

Citation :
Publié le 10 décembre 2010 à 05h00 | Mis à jour à 05h00
Apprentissage de l'écriture: un remue-ménage s'impose
Daphnée Dion-Viens
Le Soleil


(Québec) Règle générale, les petits Québécois apprennent d'abord à écrire en script avant d'apprendre à lier leurs lettres un ou deux ans plus tard. Or les élèves qui apprennent à écrire en lettres attachées dès la première année du primaire améliorent davantage leur orthographe et leur syntaxe, conclut une des premières études québécoises réalisées sur le sujet. De quoi remettre en question le «double apprentissage», jugé contre-productif.
http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/education/201012/09/01-4350954-apprentissage-de-lecriture-un-remue-menage-simpose.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B9_actualites_747_section_POS1

cheers cheers cheers

A partir d'une étude "québecoise" on va essayer pleins de nouvelle patentes !!!!

Comment ca se passe ailleurs ? Des études ont-elles été faites AILLEURS ? Des expériences AILLEURS ?

Québecois .... nous sommes québecois ....



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24155
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Jeu 19 Mai 2011 - 11:43

Citation :
Publié le 19 mai 2011
Mis à jour à 06h41
Plus les élèves bougent, plus ils sont concentrés
Pascale Breton
La Presse



L'activité physique pratiquée sur une base quotidienne améliore la concentration et l'apprentissage des élèves, concluent deux professeurs de l'Université de Sherbrooke au terme d'un projet de recherche exploratoire mené dans une école primaire.
http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201105/18/01-4400859-plus-les-eleves-bougent-plus-ils-sont-concentres.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B9_vivre_259_accueil_POS2

Ca doit faire 20 ans que cela fait concensus. Avant ca c'était comment ?

Les enfants bougeaient cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24155
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Lun 26 Sep 2011 - 9:43

Citation :
Éducation
Il n'est pas nécessaire de réussir pour être diplômé
Régys Caron
26/09/2011 05h04


QUÉBEC - Le ministère de l'Éducation a diplômé depuis 2008 plus de 8000 élèves qui n'ont même pas réussi le premier cycle du secondaire. ...

Plusieurs de ces élèves savent à peine lire, déplore Égide Royer, psychologue et professeur à la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université Laval....

« On a toujours dénoncé ça. À partir du moment où on dit à un jeune qu'il doit suivre une formation sans avoir les acquis minimums, ça devient un diplôme à rabais. Je pense qu'on est à la recherche de statistiques pour bien paraître au niveau de la diplomation », semonce Josée Scalabrini, vice-présidente à la FSE. ...

« Ne pas savoir lire au secondaire c'est un retard épouvantable. Le Québec n'est pourtant pas une république de bananes », sermonne M. Royer, professeur à la faculté des sciences de l'éducation à l'Université Laval....
http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2011/09/20110926-050418.html



[quote="Jean Langlois"]
Citation :
Publié le 22 novembre 2010
Mis à jour à 09h58
Taux de réussite: les pressions font craindre un nivellement par le bas
Daphnée Dion-Viens
Le Soleil

..... Chacune s'est engagée à améliorer son taux de réussite et l'objectif, d'ici 2012, varie d'un milieu à l'autre....http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/education/201011/21/01-4344943-taux-de-reussite-les-pressions-font-craindre-un-nivellement-par-le-bas.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4_en-manchette_2238_section_POS4

Citation :
Le mardi 22 mai 2007
La promotion automatique: un échec
Marie Allard
La Presse

Proportion d'élèves qui redoublaient la 1re secondaire en 2004-2005: 13,8%
Proportion d'élèves qui redoublent la 1re secondaire cette année: 0% (officiellement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24155
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Mer 19 Oct 2011 - 16:00

Encore des modifications au méthodes d'enseignement du francais ...

Citation :
Publié le 19 octobre 2011
Mis à jour à 13h51
Des changements à prévoir au programme d'enseignement du français
Pascale Breton
La Presse


Le programme d'enseignement du français en première année sera modifié pour favoriser davantage l'apprentissage de la lecture, particulièrement chez les garçons.....

La ministre a profité de l'occasion pour dévoiler les récentes statistiques concernant le taux de diplomation à 20 ans. De 66,8% en 2002-2003, ce taux est passé à 73,8% en 2009-2010.

«À ce rythme, à la condition que l'on maintienne notre mobilisation, nous serons en mesure d'atteindre notre objectif d'un taux de diplomation de 80% en 2020», a-t-elle souligné....
http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201110/19/01-4458818-des-changements-a-prevoir-au-programme-denseignement-du-francais.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4_manchettes_231_accueil_POS1

Quelqu'un doute que s'il y a une augmentation du taux de diplomation c'est parce qu'on a baissé les standards ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24155
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Mar 29 Nov 2011 - 10:10

Citation :
Publié le 29 novembre 2011 à 06h38
Québec apporte des correctifs au programme de français
Pascale Breton
La Presse

Québec apporte des ajustements au programme de français pour améliorer les résultats en lecture. Dès le début du primaire, les élèves auront une liste de mots de vocabulaire commune et feront l'apprentissage de la lecture en associant les sons.
http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/education/201111/29/01-4472562-quebec-apporte-des-correctifs-au-programme-de-francais.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS1

Retour aux années 70 ?

J'ai appris à écrire et à lire au son avec la méthode du Sablier. Méthode abandonnée parce qu'elle a crée plus de problèmes qu'elle n'en a réglé.

Je me souviens de la première fois que je suis arrivé avec ca à la maison. Je faisais mes devoirs avec ma mère et elle était parti à rire quand je m'étais mis à faire mes exercises de lectures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Remi Beaulieu



Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 18/09/2007

MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Mar 29 Nov 2011 - 11:10

Méchant flashback ce matin. Coup donc, on partage le même âge. " mmm...a....m...an (avec le symbole phonetique): maman. Une vraie farce. Va-t-on ressortir les Oraliens et les cent tour de Centour sur la télé en noir et blanc qui marchait une fois sur trois tant qu'à y être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24155
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Mer 30 Nov 2011 - 12:23

Hier j'écrivais "retour aux années 70"

C'est dans le journal d'aujourd'hui :

Citation :
Publié le 30 novembre 2011 à 05h00
L'Association des professeurs de français estime que Québec erre dans sa réforme sur la lecture
Marc Allard
Le Soleil


Les élèves du primaire vont retourner 40 ans en arrière ...

«Dans les années 70, c'était ça, l'enseignement de la lecture. Au primaire, on apprenait les lettres, puis ensuite on formait des syllabes, puis ensuite on formait des mots et, un jour, on faisait des phrases. On sait maintenant que ce n'est pas juste comme ça qu'on apprend»...«On a justement changé cette façon de faire dans les années 80 parce qu'on s'est rendu compte que ce n'était pas suffisant, ce décodage-là», remarque la présidente de l'AQPF, Suzanne Richard....
http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/education/201111/29/01-4472911-lassociation-des-professeurs-de-francais-estime-que-quebec-erre-dans-sa-reforme-sur-la-lecture.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B9_actualites_747_section_POS1





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24155
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Lun 25 Juin 2012 - 3:28


Citation :
Plus d’élèves en difficulté que jamais Leur nombre grimpe depuis 2004 au Québec et atteint un plafond record
Nicolas Saillant
Mise à jour: lundi 25 juin 2012, 24H21

En un an, le taux d’élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA) est passé de 19,7 % à 20,1 % dans le réseau public. Cette statistique ne cesse d’augmenter depuis 2004, alors que ce taux se situait à 14,8 %. C’est une « mauvaise nouvelle qui veut dire que les moyens mis en place sont à revoir », s’inquiète le professeur de l’UQAM spécialiste en la matière, Gérald Boutin.
http://www.journaldequebec.com/2012/06/24/plus-deleves-en-difficulte-que-jamais

Les enfants sont de plus en plus taré ?

Moi je pense que ce sont des spécialistes qui ont besoin de tarés pour gagner leur vie, des parents qui s'en câlicent et des profs débordés qui expliquent ces chiffres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
RadioPou

avatar

Nombre de messages : 332
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   Lun 25 Juin 2012 - 8:02

Jean Langlois a écrit:


Les enfants sont de plus en plus taré ?

Moi je pense que ce sont des spécialistes qui ont besoin de tarés pour gagner leur vie, des parents qui s'en câlicent et des profs débordés qui expliquent ces chiffres.

C'est en partie la réalitée. L'autre partie de la réalité c'est que depuis la réforme de l'éducation de 2000 le MEQ fait le nivelement par le bas et l'intégration à tout prix. Il faut ajouter que encore une fois les fonctionnaires du MEQ ont pris une réforme étrangère(celle de la Suisse) que la Suisse a même lâchée.

L'autre point de vue est que ce sont certains spécialiste qui veulent faire des expériences, des parents désespérées qui se font monter des bâteaux par des pédagogues qui sont pas sur le terrain et finalement des professeures qui sont déjà débordées et a qui vivent les conséquences.

Eille Jean on parle qu'on INTERDIT le redoublage!On passe les étudiants comme des patates chaudes. Tout de façon tu sais ce que je veux dire,juste à lire le threat sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'école est en déroute.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'école est en déroute.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» l'école à la maison
» Entrée à l'école sans BCG : comment faire ?
» [Divers écoles de spécialité] École des Pilotes de la Flotte à St Malo 35
» BE - batiments-école du type Léopard
» Centenaire de la première école Maria Montessori

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
RadioQuébec :: Sujet libre-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: