RadioQuébec

Ligne-ouverte
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Phénomène grandissant sur Internet pour les jeunes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Phénomène grandissant sur Internet pour les jeunes   Jeu 5 Avr 2007 - 7:01

Citation :
PROPOS CONTROVERSÉS DANS INTERNET À L’ÉCOLE SECONDAIRE DE NEUFCHÂTEL

Cinq élèves suspendus

Jean-François Néron


Au moins cinq élèves de l’école secondaire de Neufchâtel ont été suspendus pour avoir dénigré leur établissement et des membres du personnel sur Internet. Certains propos tenus s’apparenteraient à des menaces de mort.

C’est un jeune de 15 ans qui a mis en ligne un site personnalisé sur lequel il jette son fiel. Par la chanson, il critique le programme d’éducation internationale (PEI) de l’établissement et son directeur. Mis au courant de la situation lundi, la direction n’a pas tardé à agir. « Nous avons suspendu l’élève parce que ça attaquait la réputation de l’école et que nous devons la défendre. Je peux comprendre que des jeunes soient mécontents, mais ce qui est écrit enfreint notre code de vie qui vise à transmettre des valeurs de respect », explique la directrice, Nadine Genest. L’école a aussitôt bloqué l’accès au site à partir de ses ordinateurs. Il est maintenant fermé.

Lors de l’entretien avec la directrice, hier après-midi, il était question d’un seul élève suspendu. Plus tard en journée, Le Soleil a appris qu’au moins cinq jeunes s’étaient fait montrer la porte. C’est que des amis du créateur du site y ont laissé des commentaires grossiers. Une information que Mme Genest n’a pas cru bon nous transmettre.

Comme les ados aiment le Net, c’est sur un service de messagerie (MSN) que Le Soleil a joint en soirée certains des étudiants concernés. L’un d’eux, qui a laissé un commentaire sur le fameux site, juge sa suspension et celle de deux autres amis injuste, avouant du même coup que certains propos étaient vulgaires.

Voici un extrait de ce qu’on pouvait y lire : « Je hais le (PEI) et la personne qui gouverne ce foutu programme de merde (...) Je ne vise aucunement une personne chauve avec des lunettes, vraiment pas beau (le directeur) ». Il souligne que ce n’est pas pire que ce que peuvent écrire des éditorialistes ou dire des animateurs radio.

Selon ce que Le Soleil a pu apprendre, la direction aurait imposé une sanction à tous ceux qui ont laissé des commentaires, considérant qu’ils entérinaient tout ce que l’auteur avait écrit dans sa chanson.

Mais voilà, le fameux auteur n’a pas voulu nous transmettre le texte controversé. Plus qu’une suspension, il risque l’expulsion.

D’autres sources nous indiquent qu’il était écrit sur le site : « Moi, je mettrais une bombe dans ton char, le chauve. » Malheureusement, il est impossible de savoir qui, du créateur du site ou d’un de ceux qui a laissé un commentaire, a la paternité de ces paroles.

La direction de l’école prendra une décision au retour des vacances de Pâques sur l’avenir du jeune qui est à l’origine de ces suspensions.



J'ai vu ce type de sites à une école où je travaillais il y a quelques années. Les enfants avaient pris des photos des profs à leur insu dans la classe avec leurs petits bidules électroniques miniatures et les avaient trafiquées dans des conditions sexuelles et en leur faisant dire des niaiseries. Ces élèves avaient également été retracés rapidement et ils avaient été suspendus de l'école.

C'est bien beau les revendications dès le plus jeune âge, mais ça laisse également place à des atteintes à la réputation de fort mauvais goût. Récemment encore, un prof avait été filmé à son insu alors que les élèves s'étaient donnés comme mission de le faire mettre hors de lui. Ce vidéo s'était retrouvé sur YouTube.

Même en refusant tout truc électronique en classe, les appareils sont tellement miniatures maintenant qu'il est facile d'en camoufler sans problème.


Dernière édition par le Jeu 5 Avr 2007 - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24199
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Phénomène grandissant sur Internet pour les jeunes   Jeu 5 Avr 2007 - 10:34

Citation :
C’est un jeune de 15 ans qui a mis en ligne un site personnalisé sur lequel il jette son fiel. Par la chanson, il critique le programme d’éducation internationale (PEI) de l’établissement et son directeur. Mis au courant de la situation lundi, la direction n’a pas tardé à agir. « Nous avons suspendu l’élève parce que ça attaquait la réputation de l’école et que nous devons la défendre. Je peux comprendre que des jeunes soient mécontents, mais ce qui est écrit enfreint notre code de vie qui vise à transmettre des valeurs de respect », explique la directrice, Nadine Genest.
Câlice de folle. Un code de vie......
Continuez à sortir les gars des écoles ca va aller bien mieux !
Citation :
« Nous avons suspendu l’élève parce que ça attaquait la réputation de l’école et que nous devons la défendre.
Qui nuit d'avantage que l'autre à l'image de l'école dans cette affaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phénomène grandissant sur Internet pour les jeunes   Jeu 5 Avr 2007 - 17:19

Sans code de vie, communément appelé règles, monsieur Langlois, l'école deviendrait une mafia horrible et les délinquants feraient la loi.

Si le P.E.I. à cette école peut être problématique (car souvent, on tente d'attirer les parents avec ce titre pour augmenter la clientèle) et qu'il n'est peut-être pas monter de la manière la plus fantastique, il y a d'autres moyens plus efficaces de passer son message. Entres autres, par des pétitions et encore mieux, par l'entremise des parents qui ont maintenant une bonne part des décisions via les comités d'établissement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phénomène grandissant sur Internet pour les jeunes   Ven 6 Avr 2007 - 6:50

Citation :
Le jeudi 05 avril 2007


Des profs ont eu vent du site

Annie Morin

Le Soleil


Ce sont des conversations de corridors et non une surveillance serrée de la Toile qui ont coûté son site provocateur à un élève de l’école secondaire de Neufchâtel qui a une dent contre le programme d’éducation internationale (PEI).

Johanne Trudel, porte-parole de la commission scolaire de la Capitale, a confirmé hier que cinq élèves de quatrième et cinquième secondaires ont été suspendus pour avoir tenu un « langage inapproprié » et participé à la mise en ondes d’un « contenu irrespectueux » dans Internet.

L’un a créé la page controversée et inventé une chanson critique tandis que les autres y ont laissé des commentaires grossiers. Si c’est surtout le PEI qui était la cible de l’insatisfaction des jeunes, certains propos s’apparentaient à des menaces de mort à l’endroit d’un directeur, selon les informations obtenues par Le Soleil.

Ce sont des enseignants qui ont eu vent de la création du site et en ont informé aussitôt la direction. Celle-ci a sévi immédiatement et sévèrement, car elle en avait autant contre la forme que le fond, insiste Mme Trudel, prenant la relève de la directrice de l’école auprès des médias. « C’est en contravention avec le code de vie de l’école. » Les fautifs seront jugés en comité de discipline mardi.

Selon la porte-parole, c’est la première fois que la commission scolaire a connaissance d’un tel phénomène. « Des critiques contre les enseignants, ça a toujours existé. La différence, c’est qu’elles se retrouvent dans Internet, donc à la vue de tous, plutôt que de rester à la cafétéria. » Le site, fermé à l’initiative de l’élève, n’avait pas été élaboré à partir de l’école, où les enseignants supervisent les activités informatiques.

Triés sur le volet, les élèves du PEI n’ont pas l’habitude de défrayer la manchette. « Ce sont des élèves motivés, intéressés par l’école, car le programme est difficile et exigeant », résume Mme Trudel, qui attribue en partie à la fatigue de fin d’année les événements malheureux de cette semaine.



http://www.cyberpresse.ca/article/20070405/CPSOLEIL/70405241/6585/CPSOLEIL
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Phénomène grandissant sur Internet pour les jeunes   Sam 7 Avr 2007 - 8:06

Selon un sondage dans Le Soleil:

Citation :
Des élèves de l'école secondaire de Neufchâtel ont été suspendus pour avoir participé à un site Internet critiquant parfois vulgairement leur institution. À votre avis, leur liberté d'expression...

-a été brimée : 13.8%

-a dépassé les bornes : 71,3%

-difficile de juger : 14,8%


http://www.cyberpresse.ca/apps/pbcs.dll/section?Category=CPSOLEIL
Revenir en haut Aller en bas
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24199
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Phénomène grandissant sur Internet pour les jeunes   Mar 10 Avr 2007 - 12:12

Selon une cour de justice ,:

Citation :
Internet et liberté d’expression
Une cour d’appel blanchit une adolescente poursuivie pour ses écrits sur MySpace
Associated Press (AP) et Canoë
10/04/2007 10h47

Un juge a outrepassé les droits à la liberté d’expression d’une personne d’âge mineur lorsqu’il a placé celle-ci en probation pour avoir publié une entrée de blogue truffée d’«obscénités» sur MySpace dans laquelle elle critique le directeur d’une école, a statué la cour d’appel de l’Indiana.

Le panel de trois juges a ordonné hier à la cour de circuit du comté de Putnam d’annuler la sentence dont est l'objet la jeune fille, identifiée comme A. B. dans les documents de la cour.

«Si nous ne considérons pas d’un bon œil les épithètes vulgaires utilisées par A. B., nous concluons que la teneur globale de son message constitue un discours de nature politique», écrit la juge Patricia Riley dans son commentaire de 10 pages sur l’affaire.

En février 2006, le directeur de l’école de l’école secondaire de Greencastle, Shawn Gobert, découvrait une page Web sur MySpace, dont on le disait lui-même l’auteur. A.B., qui n’a pas créé la page, y avait publié des commentaires négatifs concernant la politique de l’école sur les piercings.

L’État a déposé une poursuite pour délinquance en mars, alléguant que les gestes de A. B., s’ils avaient été commis par un adulte, auraient été qualifiés de harcèlement, de piratage d’identité et d’usurpation d’identité. La cour juvénile a abandonné la plupart des accusations en juin, mais a jugé l’adolescente A. B. délinquante au point de la placer en probation pour une période de neuf mois. Le juge avait qualifié d’«obscènes» les commentaires de la jeune fille.

A. B. a porté la cause en appel, affirmant que ses commentaires constituaient un discours politique parce qu’il portait sur les politiques de l’école et qu’en tant que tel, il était protégé par les constitutions du pays et de l’État.

La cour d’appel a trouvé que les commentaires de l’adolescente étaient en effet «protégés» et que la cour juvénile avait agi inconstitutionnellement en restreignant son droit à la libre expression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Phénomène grandissant sur Internet pour les jeunes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Phénomène grandissant sur Internet pour les jeunes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un site internet très utile pour faire des économies sur notre épicerie!
» Un site internet pour professionnel de santé
» Un nouveau job internet pour le prix de 2 cafés
» jusqu'au 22 mai chez sfr : forfait téléphone-internet pour 4 euros
» Quels sièges auto pour enfants de 6 mois et 3 ans?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
RadioQuébec :: Sujet libre-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: