RadioQuébec

Ligne-ouverte
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Affaire Villanueva.Policier.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24510
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Mar 16 Fév 2010 - 16:25

Citation :
Enquêtes impliquant des policiers
De graves lacunes, dit la Protectrice du citoyen
Mise à jour : 16/02/2010 15h10

La protectrice du citoyen, Raymonde Saint-Germain, a pris l'initiative de se pencher sur les procédures en vigueur à la suite d'une intervention policière qui a entraîné la mort de Fredy Villanueva .... Elle s'interroge notamment sur le fait que, contrairement aux autres témoins, les policiers impliqués dans l'incident n'aient pas été isolés les uns des autres et interrogés directement.
http://lcn.canoe.ca/lcn/infos/national/archives/2010/02/20100216-151012.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24510
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Dim 21 Fév 2010 - 9:51

Citation :

Mis à jour le 19 février 2010 à 18h37
Le syndicat de la SQ juge la protectrice du citoyen incompétente Alexandre Robillard
La Presse Canadienne
Québec

Le criminologue Jean-Paul Brodeur, de l'Université de Montréal, a déclaré vendredi qu'il n'était pas surpris de constater les résistances des policiers à se soumettre à un organisme indépendant.

Mais selon M. Brodeur, ces réticences ne sont pas motivées parce qu'à voir la manière dont les policiers s'acquittent des enquêtes sur leurs collègues, ils n'ont rien à craindre des civils qui pourraient éventuellement s'en charger.

«Ces personnes-là ne sauraient faire pire que les policiers, a-t-il dit. Si on en juge par ce que les policiers ont fait dans l'enquête Villanueva, on constate qu'ils ont décerné, en quelque sorte un brevet d'innocence à deux policiers sans les avoir rencontrés. Je n'imagine pas qu'on puisse faire pire dans le domaine des enquêtes.»....
http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/201002/19/01-953516-le-syndicat-de-la-sq-juge-la-protectrice-du-citoyen-incompetente.php

La facon dont les policiers traîtent les enquêtes sur les policiers c'est
du crime organisé en ce moment.

Dans Villanueva que pouvait faire le policier enquêteur de la SQ ? Un mandat d'arrêt contre le policier pour pouvoir l'intérrger ?

Dans cette affaire, comme dans bien d'autres, les policiers devraient être formellement accusé au criminel s'ils ne respectent pas les procédures
automatiquement et machinalement.

Les deux policiers dans Villanueva auraient du eux-même s'éloigner l'un de l'autre. Ils auraient du être immédiatement intérrogé puis isolé le temps
d'un autre interrogatoire dans les heures suivantes.

Pas réunis pour une rencontre avec un représentant syndical !

Moi si les policiers étaient intègre dans la procédure je ne verrais pas de problèmes à ce qu'ils s'enquêtent entre eux. Si en cas de non respect des procédures les policiers étaient congédié je n'aurais pas de problèmes avec
ca. Si le représentant syndical avait été accusé d'entrave au travail des policiers je dirais go !

Mais ce n'est pas comme ca que ca se passe.

Remarquez que avec une escouade spéciale d'enquêteurs je ne pense pas
qu'on règle tout. Avant de les appeler on va "organiser" l'affaire.

Ils n'auront pas plus accès aux policiers en congé de maladie ou en choc nerveux.

A moins qu'ils n'aient de grands pouvoir et moyens je ne pense pas que ca vienne à bout du crime organisé dans la police.

On n'accuse même pas les polciers qui mentent sous serment devant un juge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24510
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Mer 10 Mar 2010 - 21:36

Citation :
Mis à jour le 10 mars 2010 à 19h51
La mère de Fredy Villanueva s'effondre à l'enquête
Caroline Touzin
La Presse

..On pouvait entendre ces cris à l'intérieur de la salle d'audience où l'enquête se poursuivait. C'est là que les gardes du corps du policier - toujours à la barre des témoins - ont eu un comportement «inacceptable», selon le coroner Perreault. Ces hommes munis d'oreillette et de veste par balle ont escorté Jean-Loup Lapointe et sa collègue Stéphanie Pilotte à l'extérieur, sans rien dire, comme s'il y avait une menace immédiate à leur sécurité.

Sans comprendre ce qui se déroulait sous ses yeux, le coroner Perreault a ainsi été forcé de suspendre son audience. Au retour de la pause, il a exigé que ça ne se reproduise plus.
http://www.cyberpresse.ca/dossiers/villanueva-lenquete/201003/10/01-4259275-la-mere-de-fredy-villanueva-seffondre-a-lenquete.php

La police c'est plus fort que la justice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24510
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Jeu 11 Mar 2010 - 11:54

Citation :
Mis à jour le 09 mars 2010 à 23h54
Le policier Jean-Loup Lapointe défend sa réputation
Caroline Touzin
La Presse

À sa septième journée à la barre des témoins, l'agent qui a fait feu sur Fredy Villanueva a balayé d'un revers de main les qualificatifs de «baveux» et d'»emmerdeur» que lui ont accolés des gens du quartier, notamment un chauffeur de taxi......

Même les gangs de rue le respectaient, selon lui. «Des membres de gangs de rue que j'ai arrêtés m'ont dit qu'ils appréciaient que ce soit moi plutôt qu'un autre qui le fasse», a ajouté le patrouilleur.
http://www.cyberpresse.ca/dossiers/villanueva-lenquete/201003/09/01-4258870-le-policier-jean-loup-lapointe-defend-sa-reputation.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_meme_auteur_4259275_article_POS2

Ouin .... on va prendre sa parole ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Jeu 11 Mar 2010 - 12:28

pourquoi vous ne prendriez pas sa parole??? on prend ben celle de la famille du criminel d'on le frère s'est fait tuer!! et de ses amis aussi!!
Revenir en haut Aller en bas
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24510
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Jeu 11 Mar 2010 - 21:44

Qui prends la parole de la famille ?

Personnellement la famille je m'en fout elle n'était pas là.

Pourquoi je ne prendrais pas sa parole ?

Citation :
Mis à jour le 11 mars 2010 à 20h52
Pourquoi l'agent Lapointe voulait-il une arme?
Caroline Touzin
La Presse

....Pourquoi voulait-il une arme? Le policier a répondu qu'il s'était senti menacé parce que deux témoins de la mort de Fredy Villanueva avaient été arrêtés en possession d'une arme de style militaire dans un logement de Montréal-Nord et que l'un d'eux avait demandé de ses nouvelles aux agents qui l'arrêtaient.

Or, cet incident est survenu au mois d'octobre 2008, soit au moins deux semaines après que le policier eut obtenu sa nouvelle arme à feu, a fait valoir Me Dubé. L'agent Lapointe a tout de même maintenu sa réponse.http://www.cyberpresse.ca/dossiers/villanueva-lenquete/201003/11/01-4259764-pourquoi-lagent-lapointe-voulait-il-une-arme.php

Il y a ca mais il y a aussi les contradictions avec le témoignage de sa collègue Pilotte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Ven 12 Mar 2010 - 19:37

http://www.cyberpresse.ca/dossiers/villanueva-lenquete/201003/12/01-4260034-lagent-lapointe-temoigne-arme.php
Citation :
Montréal) L'agent Jean-Loup Lapointe est armé en tout temps, même lorsqu'il se présente au palais de justice de Montréal pour participer à l'enquête publique du coroner sur la mort de Fredy Villanueva, a-t-on appris vendredi, à sa 10e journée de témoignage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Ven 12 Mar 2010 - 19:48

Citation :
Cette seconde journée a été une sérieuse mise à l’épreuve de la patience du sergent-détective, souvent bombardé des mêmes questions remettant en doute son travail. Surtout par le porte-parole de la CRAP, Alexandre Popovic, qui n’est pas avocat et qui y est allé plutôt d’accusations que de questions au témoin, ce qui a indisposé le coroner André Perreault, qui l’a invité à garder ses propos pour les plaidoiries finales.

qui est Alexandre Popovic, et pourquoi est-il autorisé à interroger l'agent Lapointe ou tout autre témoin, quand il n'est même pas avocat?

est-ce que ça se produit en dehors du Québec ce genre d'absurdité?

est-ce qu'on assiste à une farce monumentale?

(CRAP...Coalition contre la Répression et les Abus Policiers)
Revenir en haut Aller en bas
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24510
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Ven 12 Mar 2010 - 21:52

C'est une enquête du coroner pas un procès.

Citation :
Enquête Villanueva:
Jean-Loup Lapointe dans l’embarras
Mise à jour : 12/03/2010 19h46

.... Le document relate une intervention dans un logement de Montréal-Nord auprès d’un groupe de jeunes individus, opération à laquelle participait Jean-Loup Lapointe......

Lapointe a écrit dans son rapport qu’il avait craint pour sa vie et d’être désarmé parce qu’il était affaibli par le poivre de Cayenne.

Toutefois, lorsqu’il a témoigné devant le coroner le 4 février dernier, l’agent Lapointe a clairement indiqué que la seule fois où il avait éprouvé une telle peur, c’était lors des événements qui ont mené à la mort de Fredy Villanueva......

Celui-ci a répondu avoir omis de mentionner les événements de 2006 parce que, selon ses dires, ils étaient d’une «intensité fort différente» et que malgré qu’il ait été aspergé de poivre de Cayenne, il était toujours «capable d’opérer».

En comparaison, l’agent Lapointe a expliqué que lors du drame du 9 août 2008, «l’imminence du danger était sur moi», en parlant des jeunes qui s’étaient rués sur lui peu avant qu’il ne dégaine son arme et se mette à tirer.
http://lcn.canoe.ca/lcn/infos/faitsdivers/archives/2010/03/20100312-194618.html
Je ne vois pas pourquoi ca embarasserait Lapointe.

Par contre ca nous permet de voir que Lapointe a le don de se mettre dans le trouble.

Citation :
Enquête du coroner sur la mort de Fredy Villanueva — Le policier Jean-Loup Lapointe sur la défensive
Écrit par David Santerre
Mise à jour le Vendredi, 12 mars 2010 20:50

.......Il s’était alors rendu dans un appartement de la rue Monselet, à la suite d’une plainte pour tapage.

Dans l’appartement, il trouve une jeune femme agitée, qu’il repousse d’une main. Il n’en fallait pas plus pour qu’un jeune homme qui se trouvait sur place se lance vers lui d’un air agressif. Deux autres jeunes femmes tout aussi menaçantes, selon ses dires, se sont présentées sur place.

Dans le tumulte, Lapointe a sorti sa bombonne de poivre de Cayenne et en a aspergé les jeunes. Sauf qu’il a reçu autant de ce puissant irritant que ceux à qui il était destiné.

« Tant que je vois devant moi, j’ai un bon contrôle de la situation. Mais il m’était facile d’imaginer que j’allais perdre la vue dans quelques instants, parce que j’avais déjà reçu du poivre avant. Alors, je devais parvenir à terminer mon intervention avant de perdre la vue, pour me protéger. J’ai réussi à expulser quatre femmes physiquement et à me barricader dans une pièce pour me protéger », a-t-il expliqué.

Des renforts sont ensuite arrivés et ont pris le contrôle de la situation.
http://www.ruefrontenac.com/nouvelles-generales/justice/19298-villanueva-lapointe-dixiemejour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24510
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Sam 13 Mar 2010 - 17:55

Le Devoir donne plus d'info sur l'évènement de 2006.

Citation :
C'est à ce moment que le jeune homme de 18 ans bondit du lit pour pousser Lapointe à deux mains. Les signes ne trompent pas: il a les «dents serrées», le «visage crispé» lorsqu'il sonne la charge, écrit le policier. Fait à souligner, l'agent Lapointe a utilisé des qualificatifs similaires à l'enquête du coroner pour décrire l'attitude de Dany Villanueva (le frère de Fredy), dont l'arrestation fut la bougie d'allumage de la tragédie du 9 août 2008.

Retour en 2006. Après avoir été poussé, le patrouilleur ne perd pas une seconde. Il décide d'arrêter l'homme pour voies de fait contre sa personne. Le suspect offre de la résistance. «Écume dans la bouche et poingts [sic] serrés», il tente de se libérer.

Deux autres filles

Au même moment, deux autres filles de 17 ans et 20 ans font irruption dans la chambre et elles s'avancent vers Lapointe. Elles refusent d'obtempérer à ses ordres de reculer.

«Elles ont tenté de me rettenir [sic] pour libérer le suspect no 1, en tirant sur mes bras. Ma sécurité était alors gravement compromise. Le suspect no 1 se débattait toujours et je n'arrivais pas à le menotter. Je criait [sic] au femme [sic] derrière de reculer et au suspect no 1 d'arrêter de résister, mais aucun d'entre eux ne m'ont écouté», écrit Lapointe dans son rapport.

Le policier s'en remet donc à son gaz poivre, dans l'espoir de maîtriser rapidement le suspect et se défendre contre les trois femmes. Mais il se trouve tellement près du suspect qu'il reçoit aussi du poivre de Cayenne. Incapable de voir, il se sent «très vulnérable».

Lapointe, les yeux en larmes à cause du poivre de Cayenne, crie aux jeunes filles (elles sont maintenant quatre) de sortir de la chambre. «Les quatre suspectes ont résisté et je ne voyais presque plus. Je craignais pour ma vie, et de me faire désarmer. J'ai pousser [sic] les quatre femmes vers l'extérieur de la chambre avec mes mains, une après l'autre», écrit-il.

Encore une fois, cette version présente des similitudes avec l'affaire Villanueva. Dans son rapport et dans son témoignage, Lapointe a indiqué qu'il avait dû ouvrir le feu sur Dany Villanueva, Jeffrey Sagor-Metellus et Denis Meas parce qu'ils avaient refusé d'obtempérer à ses ordres de reculer en fonçant sur lui. Se disant pris à la gorge et agrippé de toutes parts, il a été envahi par la peur de mourir. Les jeunes allaient le désarmer et le tuer, craignait-il.
http://www.ledevoir.com/societe/justice/284921/affaire-villanueva-lapointe-habitue-a-la-peur

Et Lapointe n'était pas seul !

Citation :
Au même moment, son partenaire, l'agent Philippe Coulombe, parvient à maîtriser le suspect récalcitrant. Lapointe, encore incommodé par les effets du gaz poivre, doit mettre son poids contre la porte pour empêcher le groupe d'entrer à nouveau.

Mais c'est lui qui est dans le trouble et l'autre policier a l'air d'avoir gelé
comme Pilotte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24510
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Lun 29 Mar 2010 - 20:00

Citation :
Enquête sur la mort de Fredy Villanueva
Dany Villanueva fond en larmes
Agence QMI
Jean-Philippe Arcand
29/03/2010 17h57

....Transporté au poste de quartier 39 puis dans un centre opérationnel du SPVM (Service de police de la Ville de Montréal), chaque policier que Dany croisera lui dira que son frère est dans un état stable à l’hôpital. Ce n’est que lorsqu’un enquêteur de la Sûreté du Québec viendra l’interroger le lendemain des incidents qu’il apprendra la mort de Fredy......
http://fr.canoe.ca/infos/societe/archives/2010/03/20100329-175736.html

Il n'est accusé de rien dans la mort de son frère mais il est rencontré le
lendemain par l'enquêteur de la SQ. Celui qui a tué, l'agent Lapointe, n'a jamais été rencontré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Lun 29 Mar 2010 - 20:54

Voyons Jean,Dany Villanueva est un criminel dangereux qui agissait illégalement,le policier faisait son travail du mieux qu'il le pouvait.

Un policier doit-il détourner les yeux devant les criminels de mtl-nord parce qu'il risque d'y avoir du grabuge puisqu'ils ne respectent pas la police?

Un honnête citoyen ne se sent jamais menacé par la police.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24510
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Dim 9 Mai 2010 - 19:41

Citation :
Publié le 05 mai 2010 à 11h53 | Mis à jour le 05 mai 2010 à 14h12


Le clan Villanueva irrité par l'avocat de la Ville
Catherine Handfield
La Presse


Le clan Villanueva s'est quelque peu impatienté ce matin envers l'avocat de la Ville de Montréal, qui s'évertue depuis le début de son long et fastidieux contre-interrogatoire à dépeindre Dany Villanueva comme un membre de gang de rue.

«Ça fait six jours que Me (Pierre-Yves) Boisvert contre-interroge mon client. Je vous ferais remarquer qu'il n'y a pas eu une question relativement aux incidents», a dit Me Gunar Dubé, l'avocat de Dany Villanueva.
http://www.cyberpresse.ca/dossiers/villanueva-lenquete/201005/05/01-4277431-le-clan-villanueva-irrite-par-lavocat-de-la-ville.php

Objectif ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24510
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Lun 10 Mai 2010 - 20:40

Citation :
Enquête du coroner
Dany Villanueva nie avoir été agressif envers les policiers
Agence QMI
Jean-Philippe Arcand
10/05/2010 13h59 - Mise à jour 10/05/2010 17h39

MONTRÉAL - Dany Villanueva a juré, lundi, que même si l’agent Jean-Loup Lapointe le retenait au sol et «l’empêchait de respirer», il ne s’est jamais montré agressif envers lui, contrairement à ce que certains pompiers intervenus sur les lieux ont déclaré aux policiers à la suite des incidents du 9 août 2008 à Montréal-Nord.
http://fr.canoe.ca/infos/societe/archives/2010/05/20100510-135925.html

Notez que les pompiers sont arrivés sur les lieux après les évènements sur lesquels on les fait témoigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Lun 10 Mai 2010 - 20:53

Citation :
Dany Villanueva nie avoir été agressif envers les policiers


tiens un criminel poli!! il se promène en char avec des fusils et des cagoules mais il est pas agressif.On le croit,importons d'autres haitiens!!
Revenir en haut Aller en bas
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24510
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Mer 26 Mai 2010 - 15:55

Citation :
Denis Meas, l'un des deux individus blessés dans l'affaire, avait jusque-là refusé d'admettre que c'est sa griffe que porte la déposition qui aurait été recueillie par des enquêteurs de la Sûreté du Québec (SQ) à l'hôpital Santa Cabrini le lendemain de la tragédie. Il ne reconnaissait pas son écriture, disait-il.
http://www.google.ca/images?hl=fr&safe=off&imgsz=svga&as_st=y&tbs=isch:1&q=%22carolina+ardohain%22&sa=N&start=280&ndsp=20

C'est certain que Lapointe et Pilote ne contredieront jamais leur déposition
faite à la SQ. Ils n'ont jamais été rencontré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24510
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Mar 14 Sep 2010 - 7:14

Citation :
Publié le 14 septembre 2010 à 06h30
Le syndicat a gardé secrète la version de l'agent Lapointe
Caroline Touzin
La Presse


Alors que la Sûreté du Québec menait son enquête, le vice-président de la Fraternité des policiers de Montréal, Robert Boulé, a gardé secrètes les notes prises lors de son entretien qui a eu lieu le soir du drame avec l'agent qui a causé la mort de Fredy Villanueva....

De plus, le représentant syndical n'a pas séparé les agents Stéphanie Pilotte et Jean-Loup Lapointe dès les premières heures ayant suivi le drame, alors qu'il savait que cela contrevenait à la politique ministérielle, a-t-il révélé au premier jour de son témoignage. Les policiers auraient dû être séparés pour éviter une contamination de leurs témoignages. «Dans un monde idéal, ils auraient dû être séparés, mais ça n'a pas été le cas ce soir-là», a-t-il dit ...... cheers

M. Boulé a rejoint les deux policiers à l'hôpital pour leur expliquer la définition d'une politique ministérielle. Very Happy

Deux ans plus tard, M. Boulé affirme ne plus se souvenir des détails de l'entretien. Son témoignage se poursuit aujourd'hui.
http://www.cyberpresse.ca/dossiers/villanueva-lenquete/201009/14/01-4315293-le-syndicat-a-garde-secrete-la-version-de-lagent-lapointe.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4_manchettes_231_accueil_POS2

Une vraie joke.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24510
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Mer 15 Sep 2010 - 9:27

Citation :
Publié le 15 septembre 2010 à 06h47
Les policiers étaient en nombre insuffisant, juge le VP du syndicat
Caroline Touzin
La Presse


Le soir de la mort de Fredy Villanueva, les policiers n'étaient pas assez nombreux et n'avaient pas assez de véhicules pour réagir adéquatement à l'intervention policière qui venait de tourner au vinaigre à Montréal-Nord, a révélé le vice-président de la Fraternité des policiers de Montréal, Robert Boulé, hier, à la seconde journée de son témoignage à l'enquête du coroner André Perreault.....


Ca aurait changé quoi s'ils avaient été plus nombreux à se rendre plus rapidement sur place
après l'évènement ?

Citation :
Robert Boulé n'est pas surpris que les enquêteurs de la SQ n'aient pas interrogé les agents Pilotte et Lapointe dans les premières heures, voire les premiers jours suivant le drame. «C'était conforme», a dit le policier d'expérience, qui a vu une dizaine d'enquêtes ainsi confiées à la SQ......
http://www.cyberpresse.ca/dossiers/villanueva-lenquete/201009/15/01-4315672-les-policiers-etaient-en-nombre-insuffisant-juge-le-vp-du-syndicat.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS1

Un brun que quand la police de Mtl enquête un évènement concernant la SQ on a la même
conformité.

Ca prend une police des polices.

Hep les ex-collègues de la radio ! C'est un sujet important et intéressant. La police est au-dessus des lois au Québec.

T'sé entre deux délires sur le colisée .....



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Mer 15 Sep 2010 - 12:21

ca déjà été traité... mais ya autant de protestation autant au niveau politique que policier.... presque aussi hostile que la commission bastarache...

mais ca mérite de revenir là dessus vous avez raison....
Revenir en haut Aller en bas
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24510
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Lun 11 Oct 2010 - 20:50

Citation :
Enquête Villanueva — Sept secondes fatidiques
Écrit par David Santerre
Mise à jour le Jeudi, 07 octobre 2010 22:28

Quand il a abattu Fredy Villanueva, en plus de toucher deux de ses amis le 9 août 2008 au parc Henri-Bourassa à Montréal-Nord, l’agent Jean-Loup Lapointe a tiré si vite que jamais il n’a pu voir sur qui ou quoi il tirait réellement.

C’est une des conclusions de l’étude biomécanique menée par le professeur de l’Université de Sherbrooke Denis Rancourt, celui dont les conclusions ont permis l’élaboration de la fameuse vidéo reconstituant en 3D la scène qui fut fatale au jeune de 18 ans.

Une vidéo élaborée selon la seule version des faits du policier Lapointe, ce qui ne signifie pas, au dire de l’expert, qu’il dit la vérité. Il ne faut pas oublier qu’il a attendu plusieurs semaines avant de livrer son rapport sur les événements. Mais c’est selon lui la version la plus étoffée.

Ses savants calculs, qu’il a détaillés lors d’un véritable exposé scientifique, démontreraient qu’entre le moment où Dany Villanueva et le policier Lapointe, qui voulait l’arrêter pour avoir contrevenu à un règlement municipal en jouant aux dés pour de l’argent, sont tombés au sol, et le moment où, après avoir entendu retentir quatre coups de feu, les amis du jeune se seraient éloignés, il ne s’est pas passé plus de sept secondes.

Sept secondes au cours desquelles Villanueva aurait eu le temps de frapper Lapointe au visage, de pousser sur sa voiture l’agente Stéphanie Pilotte, qui tentait de lui immobiliser les jambes, avant que Lapointe dégaine et tire quatre coups de feu.

Deux balles ont atteint Fredy mortellement, les deux autres ayant blessé plus ou moins grièvement ses amis Denis Méas et Jeffrey Sagor Metellus.


Fredy et son frère Dany, faisant avec leurs mains le signe des Bloods, le gang de rue d’allégeance rouge. Photo d'archives


Mais le temps, que M. Rancourt estime être l’estimation la plus longue, qui se serait écoulé entre la mise en joue des jeunes qui se seraient rués sur Jean-Loup Lapointe et le quatrième coup de feu ne serait que de 1,375 seconde.

«Il a sorti son arme et il a tiré automatiquement. Il est possible qu’il n’avait pas d’idée précise de la cible», analyse Denis Rancourt.

Les trois derniers coups de feu de Jean-Loup Lapointe ont été tirés dans un mouvement de balayage. De 500 à 750 millisecondes se sont écoulées pour ces tirs, estime l’expert.

«À cette vitesse, ses yeux n’avaient pas le temps d’évaluer ce qui se passait autour de lui, comme un mouvement de recul des jeunes qui lui aurait permis de décider d’arrêter de tirer si le danger s’était écarté», poursuit le scientifique.
http://www.ruefrontenac.com/nouvelles-generales/justice/28667-enquete-villanueva-sept-secondes-fatidiques

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24510
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Mar 16 Nov 2010 - 8:07

Il y a un an j'écrivais ceci dans une des pages précédentes,:
Jean Langlois a écrit:

Un accident causé par une mauvaise évaluation de la job par
ceux qui devaient la faire.

Les policiers se sont placé dans une situation de travail
dangereuse et ont perdu le contrôle de cette situation.

Un problème d'expérience.

Probablement que si des enquêteurs indépendants avaient
enquêté cette affaire c'est la conclusion à laquelle ils seraient arrivé.

Voici le témoignage d'un enquêteur indépendant,:

Citation :
Mis à jour le 16 novembre 2010 à 06h34
L'agent Lapointe a «préféré être téméraire plutôt que prudent»
Caroline Touzin
La Presse

L'agent Jean-Loup Lapointe a «préféré être téméraire plutôt que prudent» lors de l'intervention policière qui a mal tourné le 9 août 2008, écrit le second expert en emploi de la force appelé à témoigner à l'enquête du coroner sur la mort de Fredy Villanueva.
La théorie selon laquelle l'agent Jean-Loup Lapointe a tiré quatre balles parce qu'il ne pouvait pas arrêter la séquence de tir n'est pas crédible, estime François Van Houtte, policier à la Gendarmerie royale du Canada pendant 25 ans aujourd'hui à la retraite. Son rapport de 84 pages a été déposé, lundi, au palais de justice de Montréal.....

Ce second expert en emploi de la force va même plus loin: «Dès le début de l'intervention policière et tout au long de celle-ci, les policiers n'ont vraisemblablement pas respecté la norme de prudence raisonnable concernant: la nature de l'infraction alléguée, la connaissance du caractère dangereux de certains individus (gang de rue des Bloods) et l'évaluation de la situation. À preuve, la tournure violente des événements avec Dany Villanueva.»

L'expert en emploi de la force questionne «la démesure des prises de décision tout au long de l'intervention et en particulier celle de faire feu, compte tenu de la banalité et de l'insignifiance de l'infraction alléguée à l'origine de ce drame, en l'occurrence un jeu de dés, et qui s'est soldé par la mort d'un jeune homme de 18 ans tout en blessant gravement deux autres personnes».

L'agent Lapointe n'avait pas épuisé les autres options disponibles pour maîtriser la situation comme se désengager partiellement, l'utilisation appropriée de ses armes intermédiaires et la communication appropriée avec son partenaire, selon l'expert Van Houtte. Il a mis à risque sa partenaire, l'agente Stéphanie Pilotte, ajoute-t-il.......
http://www.cyberpresse.ca/dossiers/villanueva-lenquete/201011/15/01-4342974-lagent-lapointe-a-prefere-etre-temeraire-plutot-que-prudent.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_BO2_quebec_canada_178_accueil_POS1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Mar 16 Nov 2010 - 12:03

Donc devant des membres de gang de rue,les policiers doivent passer tout droit et faire semblant de ne pas voir pour éviter de les provoquer???
Revenir en haut Aller en bas
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24510
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Mar 16 Nov 2010 - 19:15

Je ne comprends pas comment vous pouvez en venir à cette conclusion à la lecture de l'article qui
précède.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24510
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Lun 7 Fév 2011 - 20:50

Citation :
Publié le 07 février 2011
Mis à jour à 19h36
Plaidoiries à l'enquête Villanueva: une mort, deux positions
Catherine Handfield
La Presse

.....Les conclusions d'Alexandre Popovic, porte-parole de la Coalition contre la répression et les abus policiers (CRAP), étaient beaucoup plus catégoriques. «Le fautif, c'est Jean-Loup Lapointe», a-t-il résumé.

«On recommande que vous proposiez au Service de police de la Ville de Montréal de destituer l'agent Jean-Loup Lapointe, a dit Alexandre Popovic au coroner André Perreault. Si la police est là pour protéger la société, l'agent Jean-Loup Lapointe n'a pas sa place dans la police.»
http://www.cyberpresse.ca/dossiers/villanueva-lenquete/201102/07/01-4367806-plaidoiries-a-lenquete-villanueva-une-mort-deux-positions.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4_manchettes_231_accueil_POS4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
bleu_blanc_rouge



Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 28/09/2009

MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   Lun 7 Fév 2011 - 22:12

Donnons lui plutôt une médaille !

Bravo Jean loup de nettoyer les rues malpropres de Mtl !!



*** faut ben faire contrepoid aux femellisés qui aiment glorifier la racaille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Affaire Villanueva.Policier.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Affaire Villanueva.Policier.
Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» AVEZ VOUS UNE CARTE D'AFFAIRE DE VOTRE GARDERIE FAMILIALE
» L'affaire Tomlinson met la police anglaise dans l'embarras
» fred Vargas, affaire Battisti
» Leçons , toujours des Leçons ... Lâche l'affaire || Logan
» Votre film d'action ou policier préféré en 2006

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
RadioQuébec :: Nouvelles-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: