RadioQuébec

Ligne-ouverte
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Coupures en culture : Qu'est-ce qu'on coupe?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Francois



Nombre de messages : 661
Localisation : Québec
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Coupures en culture : Qu'est-ce qu'on coupe?   Ven 5 Sep 2008 - 20:22

Les chignements des artistes depuis quelques semaines ont eu raison de mon indifférence et j'ai décidé de fouiller un peu le dossier des coupures en culture afin de me permettre de me faire une meilleure tête sur la question. J'ai pensé utiliser RadioQuébec pour regrouper les informations recueuillies sur le sujet, pour ceux que ça intéresse.

On commence.

Qu'est-ce qu'on coupe?

Citation :
OTTAWA — The Conservative government has announced it will no longer fund a federal program that subsidizes international promotional tours of Canadian artists.

Foreign Affairs officials confirmed Friday that PromArt will lose its $4.7-million budget next spring, effectively killing the program.

(...)

Source


Qu'est-ce que PromArt?


Citation :
La Direction des relations culturelles internationales du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada (MAECI) accorde des aides au secteur culturel par le biais d'un programme de subventions et dans le cadre de son programme d'expansion des affaires. Les artistes canadiens et les organisations canadiennes qui œuvrent dans le domaine des arts peuvent obtenir des financements au titre du programme de subventions pour promouvoir la culture canadienne à l'étranger conformément à la politique étrangère et aux priorités commerciales du Canada. Le programme d'expansion des affaires s'adresse aux exportateurs canadiens qui souhaitent accéder aux marchés étrangers et recevoir des renseignements et des conseils, ainsi qu`aux associations nationales du secteur culturel, qui peuvent ainsi bénéficier d'un soutien financier pour la promotion globale des produits et des services de cette industrie.
Source


Qui en profite?

Le rapport annuel 2006-2007 de l'organisme permet de voir que 5 secteurs culturels pouvaient profiter de PromArt :

- Films vidéos et télévision

On y subventionne principalement les voyages de certains cinéastes pour qu'ils fassent la promotion de leur film à l'étranger. Par exemple, 1500$ pour "Permettre à Anneli Ekborn de présenter son film « Big Girl » au Kodomotachino Film Festival à Tokyo (Japon) du 7 au 14 août 2006." On voit aussi que quelques festivals de cinéma obtiennent des subvention plus importantes pour "inviter des acheteurs étrangers" à leur festival.

- Priorités politiques étrangères
Principalement des subventions pour permettre à des gens d'organiser des séminaires ou à payer leurs frais de déplacement pour assister à des séminaires à l'étranger. Certains festivals reçoivent des sommes pour organiser des tournées de promotion à l'étranger.

- Littérature

Encore une fois, la plupart des subventions vont à payer des frais de représentation pour des auteurs afin qu'ils participent à des activités de promotion à l'étranger. Aussi, plusieurs organismes sont subventionnés pour effectuer la promotion de la littérature canadienne à l'étranger.

- Arts de la scène
Dans cette catégorie, la majorité des subventions servent à permettre à des artistes de donner des représentations à l'étranger. Par exemple, le Cirque Éloize a touché 49,000$ pour "Permettre à Cirque Eloize d'effectuer cent trente-huit (138) représentations de Nomade au Vénézuela, en Colombie, Allemagne, au Royaume-Uni, en France,
Italie, Corée du sud, Chine et Taïwan du 3 juin 2006 au 25 mars 2007." "Le projet Ex Machina", qui je crois est associé à Robert Lepage, a reçu 261,000$ répartis sur 4 projets différents pour permettre au total la présentation de 115 représentants de divers spectacles. De leur côté, "Les Violons du Roy" ont touché 50,000$ pour 11 représentations aux États-Unis.

- Arts visuels et médiatiques
Cette dernière catégorie verse des subventions à des personnes / organismes pour différentes raisons. Parmi celles-ci, participation à des festivals ou symposium, exposition dans des galeries commerciales à l'étranger, présentation de spectacles à l'étranger.


Source

Quelles sont les conditions d'admissibilité?

Citation :
Sont recevables les demandes présentées par des artistes professionnels et des professionnels du milieu culturel qui sont citoyens canadiens ou résidents du Canada, et par des organismes ou établissements culturels ou artistiques sans but lucratif enregistrés au Canada. Tous les demandeurs doivent avoir exercé une activité professionnelle dans le domaine culturel au Canada pendant au moins trois ans. On pourra être moins strict sur ce dernier critère à l'égard des demandes présentées par les Canadiens autochtones et les jeunes artistes canadiens.

Les subventions peuvent être accordées aux particuliers, aux établissements et aux organisations qui se consacrent à la création, à l'interprétation, à la promotion ou à la commercialisation de produits culturels canadiens destinés au marché international dans les disciplines suivantes :

* Arts de la scène et enregistrement sonore (danse, arts multidisciplinaires, musique, théâtre, conférences et festivals canadiens)
* Arts visuels, arts médiatiques et métiers d'art
* Littérature et édition
* Film et télévision

Pour pouvoir être subventionnés, les projets doivent s'inscrire dans les objectifs de la politique étrangère du Canada. Les demandes sont évaluées en fonction de plusieurs critères : qualité artistique, responsabilité financière, rentabilité, contenu canadien, longueur et variété du projet proposé; importance des destinations du projet par rapport aux objectifs de l'actuelle politique commerciale et étrangère du Canada et aptitude du demandeur à entreprendre un projet de dimension internationale.

L'octroi des subventions est conditionnel à la disponibilité de fonds. Le montant de la subvention permet généralement de régler une partie ou la totalité du coût du transport international, jusqu'à un montant équivalant à 30 p. 100 du budget total du projet.
Source


Pourquoi les conservateurs ont fait cette coupure?

Citation :
"More than anything it's a budget decision," said Anne Howland, a spokesperson for Foreign Affairs Minister David Emerson.

"The government is committed to a more disciplined approach to managing spending."

But Howland didn't deny that the ideological leanings of some recipients did figure in the decision.

"Certainly we felt some of the groups were not necessarily ones we thought Canadians would agree were the best choices to be representing them internationally," she said.

"Certainly we felt some of the groups were not necessarily ones we thought Canadians would agree were the best choices to be representing them internationally," she said.

Pressed for an example of those who failed to meet such a requirement, Howland cited a Toronto-based experimental rock band.

"I don't even want to say it (their name) on the phone," she said. "Holy F , that was one that was flagged."

Holy F**k's second album was nominated for a Juno award and the group has been shortlisted for the $20,000 Polaris Music Prize.

Les Grand Ballets Canadiens de Montreal, author Gwynne Dyer and former CBC broadcaster Avi Lewis are among others who have received funding from the program.

"Some of the groups we felt had little to do with our foreign policy, or how Canadians would want us to be perceived abroad," Howland said.
Source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francois



Nombre de messages : 661
Localisation : Québec
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Coupures en culture : Qu'est-ce qu'on coupe?   Ven 5 Sep 2008 - 20:33

Bref, chaque fois qu'un artiste se rend à l'étranger pour promouvoir son art, ça me coûte quelque chose comme contribuable. Les défenseurs des subventions allèguent qu'elles génèrent des retombées économiques importantes. Si c'est le cas, ces artistes ou organismes n'ont-ils pas les moyens de s'autofinancer et de défrayer les coûts de leurs représentations? Pourquoi la société devrait en assumer les frais?

Pourquoi ne pas plutôt avoir un programme de prêts si ça génère des retombées si importantes? À la limite, si ça peut permettre de générer un retour sur l'investissement intéressant, je suis bien volontaire pour prêter une partie de mes taxes à n'importe quel artiste. Ton film a coûté 500,000$, on te prête 10,000$ pour faire la promotion, on prend 2% des droits sur ton film jusqu'à ce qu'on se rembourse. Parfait, c'est fair. Mais je ne vois pas pourquoi je devrais subventionner des participations à des cocktails mondains aux quatre coins du globe. Ça nous donne quoi comme citoyens que Anne Gedelle participe au salon du livre d'Istanbul?

Puisque les artistes nous amènent à analyse la chose sous l'angle économique, nous sommes en droit de se demander si c'est bon pour la culture, pourquoi ça ne serait pas bon pour les autres industries? Est-ce que tous les autres secteurs de l'économie sont traités équitablement? J'en doute fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Coupures en culture : Qu'est-ce qu'on coupe?   Ven 5 Sep 2008 - 20:40

TU AS TOUT FAUX,nos zartistes ne sont pas motivé par l'économie mais par la politique et les $$$
Revenir en haut Aller en bas
Peter

avatar

Nombre de messages : 1128
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Coupures en culture : Qu'est-ce qu'on coupe?   Ven 5 Sep 2008 - 20:58

Quand j'étais à l'université, j'avais des prêts et des bourses... Quand je me suis établit dans la vie thanks a ce que j'ai appris via l'école et les prêts et bourses..J'ai été obligé de rembourser mes prêts..C'est basic me semble!
Un artiste comme Elvis Lapointe devrait rembourser ses subventions..Justement pour mettre dans une fondation pour aider les jeunes bands. C'est un un no brainer me semble... Give back to what rises you!
Au moins Celine a le mérite de n'avoir pas sucé notre cash pour réussir... Le résultat est une question de gouts et ketainerie extreme...Mais au moins ils ont fait ca sans nous!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kat

avatar

Nombre de messages : 1408
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: Coupures en culture : Qu'est-ce qu'on coupe?   Ven 5 Sep 2008 - 22:00

Est-ce que ces artistes ont suffisamment de talent pour réussir sans subventions ou alors ça leur prend absolument des subventions pour manger..... On en fait vivre une méchante gang...y sont pas caves quand ils braillent pour les garder leurs sous, ils ne vivraient pas autrement! Comme si aller travailler à la shop pis sculpter le soir après le travail ne se faisait pas. Au pire, t'as un salaire pour aller exposer la fin de semaine...en tout cas.

Moi je leur octroierais qu'une seule subvention pour démarrer pis après, organises-toi avec tes affaires. Un peu à la façon dont on aide ceux qui démarrent une nouvelle entreprise. Une aide de départ et après, vole des tes propres ailes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.canadausadrag.com/
Rebelle59



Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Coupures en culture : Qu'est-ce qu'on coupe?   Sam 6 Sep 2008 - 6:41

j'en reviens pas.
gang de loosers la plupart. Sauf quelques uns qui ont réussi ou qui réussissent encore. Mais comme Kat plus haut, ceux qui réussisent devraient réinvestir pour les subventions des nouveaux qui ont du talent, pas des braillards qui se lèvent juste quand y vont perdre leur chèque.
Genre Dan Bigras, Luc Merville, pleure toujours chaque fois qui mouille à Haîti... pis l'argent se rend jamais... je pourrais en nommer jusqu,à ce soir... mais j'ai d'autres choses de plus motivant à faire aujourd'hui que penser à nos artistes B.S.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francois



Nombre de messages : 661
Localisation : Québec
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Coupures en culture : Qu'est-ce qu'on coupe?   Sam 6 Sep 2008 - 9:10

Ne nous écartons pas du sujet... Bigras et Lapointe vont continuer à toucher leurs subventions, les coupures ne les concernent pas.

Prenez la peine de consulter la liste des récipiendaires de ces subventions. Pour la plupart, ce sont des subvention pour défrayer le coût des voyages de certains artistes afin de leur permettre de faire la promotion de leur art à l'étranger.

C'est ça qu'on abolit, pas les subventions à la création.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coupures en culture : Qu'est-ce qu'on coupe?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Coupures en culture : Qu'est-ce qu'on coupe?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» master culture de l'ecrit et de l'image Lyon II
» Ministère de la culture - Mémoire
» Cherry Culture et Pure Luxe Cosmetics
» Le normand sur le site du ministère de la culture
» Culture et civilisation arabo-normande.

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
RadioQuébec :: Politique-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: