RadioQuébec

Ligne-ouverte
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Fusillade évitée dans une école

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
PeuImpor
Invité



MessageSujet: Fusillade évitée dans une école   Lun 18 Sep 2006 - 8:12

Propos haineux sur Internet

Un ado menace d'ouvrir le feu à son école

Un jeune homme a été arrêté chez ses parents tôt lundi après avoir fait des menaces sur le même site Internet que le tueur du Collège Dawson.

L'adolescent de 15 ans de Saint-Clet, en Montérégie, avait écrit sur le site VampireFreaks.com que Kimveer Gill était un mauvais tireur. Il a ajouté qu'il était bien meilleur et qu'il allait faire le ménage dans son école.

L'étudiant du Hudson Highschool était rencontré par les policiers de la Sûreté du Québec lundi matin.


***

PITTSBURGH: un tireur ouvre le feu sur le campus de l'Université Duquesne; 5 blessés

***

Coudonc, qu'est-ce qui se passe ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Lun 18 Sep 2006 - 9:12

Le mal de vivre des ados, le règne des enfants-rois qui n'accceptent pas la contrariété, l'habitude du manque d'efforts pour obtenir ce qu'ils veulent, le fléau de la drogue, l'accessibilité en très bas âge à tout (sexualisation des jeunes et violence, Internet sous son aspect négatif), les expériences de vie trop précoces, l'éclatement des familles ?

Selon moi, ils vivent plus jeunes des problèmes qu'habituellement, l'adolescence plus tardive faisait surgir et n'ayant pas acquis suffisamment de vécu et de discernement (lire maturité) pour faire face aux problèmes de la vie, ils pètent des coches. C'est triste à constater.
Revenir en haut Aller en bas
PeuImpor
Invité



MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Lun 18 Sep 2006 - 10:44

Je vais ajouter à la liste ceci :

Le rejet et les adultes qui refusent de venir en aide à ces jeunes! Quand je dis adultes je ne parlent pas que des parents.

Lépine, Lortie étaient des enfants rois?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Lun 18 Sep 2006 - 15:50

Bien d'accord avec tes ajouts. Tant qu'à être parti, il y a aussi les horaires de travail, l'insécurité devant l'emploi, l'obligation de performance continuelle dans toutes les sphères de la vie. En ce qui concerne les garçons, ils sont souvent plus sujets à tous ces facteurs d'influence parce que dès leurs premières années scolaires primaires et secondaires, ils ne se retrouvent pas nécessairement bien dans une école et à leur place, ils se découragent alors plus vite devant l'effort à fournir et comme ils décrochent en plus grand nombre, ils sont plus sujets à la délinquance que les filles. Ouf...

Il faudrait commencer par quoi pour régler le problème?
Revenir en haut Aller en bas
kat

avatar

Nombre de messages : 1408
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Lun 18 Sep 2006 - 16:30

Y'a-t-il vraiment une ou des solutions au problème??

Faudrait que les parents soient au fait que de fournir internet et le jeu vidéo à 5 ans à leurs kids ça peut poser problème. Faudrait aussi que ces parents sachent que de jouer dehors c'est pas juste bon pour le gras mais aussi pour la santé mentale. Il faudrait aussi que ces parents soient en mesure de dire non aux enfants de temps en temps....qu'ils lâchent le prétexte du je travaille et je ne le vois pas souvent. Faudrait aussi que le monde commence à réfléchir avant de mettre des enfants au monde......Faudrait que les nouveaux adultes, et ceux qui peuplent ces derniers temps sachent que dans la vie, y'a des compromis à faire, faut plier de temps en temps et mettre de l'eau dans notre vin.....y'aurait peut-être moins de séparations et moins d'enfants chamboulés par les comportements de leurs parents.

Non mais c'est vrai....bcp des jeunes qui vivent des problèmes à l'adolescence ont connu la séparation de leurs parents, d'autres ont été laissé très tôt à eux-mêmes avec des raisponsabilités d'adultes....les clés de la maison dans le cou en deuxième année, etc.

Quand j'étais jeune, pas de jeu atari (c'était ça qu'on avait nous) à 5 ans, encore moins d'ordinateur, on jouait dehors, on apprenait pas en maternelle nos droits...y'avait une certaine pudeur qu'il n'y a plus de nos jours...je me trompe??

L'éducation qu'on reçoit y'est pour beaucoup je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.canadausadrag.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Lun 18 Sep 2006 - 22:47

Maudit qu'on s'entendrait bien Kat cheers Dans les salons universitaires des bien-pensant et des pelleteux de nuages, on appelle ce que tu as décrit, de la socialisation. Elle est d'abord familiale, puis ensuite scolaire, et entre tout ça, on parle de la socialisation de l'environnement; chacun s'entremêlant et créant des personnalités qui amènent trop souvent la dysfonctionnalité.

Dans le temps--je me sens bien vieille, on avait nos problèmes certes, mais je crois qu'aujourd'hui, on amène trop rapidement les jeunes aux réalités d'adultes et c'est ça le noyau du véritable problème.
Revenir en haut Aller en bas
PeuImpor
Invité



MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Mar 19 Sep 2006 - 7:28

C'est drôle mais en vous lisant je retrouve les propos de mes parents, de mes grands-parents!

Dans not'temps ....

Je ne crois pas que la jeunesse soit pire, ni mieux que dans ''not' temps''!

Tout est plus exposé, c'est ça la différence. Je commence même à trouver la sur-exposition de cet événement, immorale, fragilisant, maternant.
Revenir en haut Aller en bas
kat

avatar

Nombre de messages : 1408
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Mar 19 Sep 2006 - 7:48

En tout cas, avant de blâmer les voisins et le gouvernement pour tous les problèmes que vivent les ados, on peut ben aller faire un ti tour dans les fondations: la famille et l'éducation je pense.

Citation :
C'est drôle mais en vous lisant je retrouve les propos de mes parents, de mes grands-parents!

Dans not'temps ....

Ça semble déjà très loin c'est vrai...J'y ai été dans le milieu scolaire (au secondaire) et c'est comme si y'avait des lunes entre moi et ces jeunes là même si on n'est pas si loin finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.canadausadrag.com/
PeuImpor
Invité



MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Mar 19 Sep 2006 - 7:56

Citation :
Dans le temps--je me sens bien vieille, on avait nos problèmes certes, mais je crois qu'aujourd'hui, on amène trop rapidement les jeunes aux réalités d'adultes et c'est ça le noyau du véritable problème.

Parlant de belles valeurs, jadis nous avions des crèches pour cacher l'horrible réalité. Ces établissements regorgeaient d'enfants, la plupart du temps maltraités. Des filles-mères (quel terme péjoratif) des adolescentes se retrouvaient assez ''fast'' dans la réalité d'adulte. Plus souvent qu'autrement elles étaient engrossées par des membres de leurs familles!
Les jeunes hommes n'étaient jamais pointé du doigt !

Ah les belles valeurs d'autrefois ...

Au fait, Lortie avait quelle âge quand il a commit l'irréparable?

***

http://www.cyberpresse.ca/article/20060919/CPSPECIAL12/609190614/6096/CPSPECIAL12

....

«Nous avons fait la preuve que les parents sont effectivement très mal placés pour évaluer de façon critique leurs enfants», explique l'auteur principal de l'étude, Andreas Bartels, joint à l'institut Max Planck, à Tubingen en Allemagne. «Dans la même étude, nous avons observé la même réaction chez les femmes à qui on montrait des photos de l'homme qu'elles aimaient. Il y a donc une équivalence neurologique entre l'amour maternel et l'amour romantique, malgré les différences évidentes entre ces deux types d'attachement.»


Le Dr Bartels a eu l'idée de cette expérience en discutant d'études portant sur les zones du cerveau qui permettent la reconnaissance des personnes. Depuis une dizaine d'années, beaucoup de neurologues s'intéressent à cette question, intimement liée au racisme et aux préjugés. Certains neurologues ont aussi étudié l'influence de l'amour sur la reconnaissance, en analysant le cerveau de mères à qui l'on montre des photos de leurs enfants.

Le neurologue allemand veut maintenant étudier les réactions du cerveau des hommes face aux photos de leurs enfants. Et aussi les réactions du cerveau quand on regarde une photo d'une personne que l'on déteste. «Il se pourrait qu'il y ait une perte semblable du sens critique quand les émotions sont négatives, dit le Dr Bartels. D'une manière générale, les psychologues ont souvent avancé que les émotions entravent le jugement moral et rationnel.»

***
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Mar 19 Sep 2006 - 8:11

Peuimpor, les problèmes d'autrefois sont aussi présents et je n'ai jamais dit que ses valeurs enrayaient tous les problèmes de société, mais la différence aujourd'hui, c'est que tout est accessible (drogue surtout, alcool) plus facilement et c'est dans la cour d'école du primaire que les jeunes commencent à être sollicités; ce qu'on ne voyait pas il y a même 15 ans. Dans le temps, un ado de 12 ou 13 ans qui se droguait était l'exception, alors que maintenant, celui ou celle qui ne consomme pas ou qui n'a jamais consommé est l'exception. De plus, on ne parle plus que de pot, mais de substances beaucoup plus dangereuses. La cohorte d'enfants qui est maintenant en sec. 4 au Québec est la pire clientèle consommatrice jamais vue.

Je n'énumérerai pas les conséquences négatives de la consommation chez des enfants, tu les connais, j'en suis sûre, mais on s'entend-ti pour dire qu'il n'est pas surprenant que certains pètent leur coche et qu'avec tous les aléas supplémentaires causés par la vie stressante et éclatée actuelle, c'est presque chanceux que des agressions du genre de Dawson n'arrivent pas plus souvent ?


Dernière édition par le Mar 19 Sep 2006 - 8:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Mar 19 Sep 2006 - 8:13

Le lundi 18 septembre 2006


Menaces dans une école de Beauport

Jean-François Néron

Le Soleil

Québec


Un élève de l’école secondaire Samuel-de-Champlain à Beauport aurait proféré des menaces envers ses compagnons après la tuerie survenue mercredi au Collège Dawson à Montréal. Devant la gravité des propos tenus, la direction a immédiatement suspendu le jeune, le temps que la police mène une enquête.

« Il a été retiré vendredi au moment où nous avons pris connaissance des menaces qu’il avait proférées, explique au Soleil la directrice de l’école, Lise Breton, qui ne voulait toutefois pas en dévoiler la nature en raison de l’enquête criminelle en cours. Cela portait atteinte à l’école et aux élèves, ajoute-t-elle.

« Les jeunes ont été ébranlés à la suite des événements de la semaine passée (Kimveer Gill). Est-ce qu’il s’agit d’une mauvaise blague ou faut-il prendre ces paroles au sérieux ? C’est ce que nous voulons savoir », précise la directrice.

Selon elle, il n’est pas rare que des élèves tiennent des propos violents. Chaque fois, ceux-ci sont rencontrés pour clarifier leur pensée.
Revenir en haut Aller en bas
kat

avatar

Nombre de messages : 1408
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Mar 19 Sep 2006 - 8:23

Si ce jeune homme faisait de mauvaises farces, que va-t-il advenir de lui?
Comment va-t-on savoir que c'était pas sérieux (si c'est le cas)? Et si y'avait pas eu les événements de Dawson et que ce jeune aurait quand même fait ses menaces, l'aurait-on arrêté quand même?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.canadausadrag.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Mar 19 Sep 2006 - 8:25

Samuel-de-Champlain est une école à hauts risques puisqu'elle accueille tous les enfants qui ont des problèmes de comportements sérieux et qui se font mettre à la porte des autres écoles de la commission.

Étant donné l'événement récent de Dawson, il va sûrement faire un séjour chez lui et il sera certainement suivi de très près par les professionnels s'il veut réintégrer l'école.
Revenir en haut Aller en bas
PeuImpor
Invité



MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Mar 19 Sep 2006 - 8:27

Pimentfort,

Je ne peux pas être d'accord que c'est pire qu'avant ...

Pour la violence Allo Police existe depuis combien de temps?

Dans mon temps, au tout début des polyvalentes, tous l'monde était stone, même les profs! Ça se battait dans mon temps, dans la cour d'école.

Dans l'temps de mes grands-parents, le monde buvait. Dans ce même temps-là, on s'endurait au lieu de se séparer. Les enfants de ces couples qui ne fonctionnaient pas, étaient tout aussi malheureux.

C'est seulement que maintenant, on sait tout ce qui se passe chez le voisin! Et non seulement on sait tout, mais on nous en rajoute!
Revenir en haut Aller en bas
kat

avatar

Nombre de messages : 1408
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Mar 19 Sep 2006 - 8:38

peut-être qu'à une certaine époque l'autorité avait le piton moins sensible.

À ma poly, y'avait un mec qui était entré dans l'école avec sa motocross...il a été suspendu 2 jours. Aujourd'hui on aurait poursuivi sa famille!! Des élèves avaient mis le feu aux casiers à la fin de l'année, on n'a pas vu les policiers et ces élèves là étaient au rendez-vous l'année d'après...pourtant les écoles de réforme existaient encore! De nos jours, ce serait une catastrophe un événement pareil.

Chose certaine, quand je faisais des mauvais coups à l'école ou que j'étais impolie avec un prof, ma mère ne prenait pas systématiquement ma défense.....Je passais au bureau du directeur, j'avais de la copie à faire et mes parents veillaient à ce que je fasse mes copies! Pas d'histoire de maman choquée qui monte à l'école menacer le prof ou la direction de ceci et cela...comme on voit aujourd'hui....quand le parent est présent!!

Ben oui y'avait de la dope, pis y'avait des profs qui se gelait la fraise avec les élèves, c'est bien vrai. Je pense que c'est la façon dont on traite les choses qui a changé. On dramatise certains faits qui mériteraient peut-être d'être ignorés parfois. Et on banalise d'autres faits qui devraient être traités plus sérieusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.canadausadrag.com/
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24207
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Mar 19 Sep 2006 - 9:34

Pimentfort a écrit:
...... dès leurs premières années scolaires primaires et secondaires, ils ne se retrouvent pas nécessairement bien dans une école et à leur place, ils se découragent alors plus vite devant l'effort à fournir et comme ils décrochent en plus grand nombre, ils sont plus sujets à la délinquance que les filles. Ouf...

Quand un humain part mal dans la vie il y a de bonnes chances que sa vie soit un calvaire. Les écoles primaires sont actuellement castrantes et rejetantes pour les garcons. Castrante par les femmes qui gèrent comme elles peuvent la clientèle masculine pour qui leurs cours ne sont pas fait. Rejetante pcq les garcons s'y sentent de trop.

La solution ? Le retour aux classes de garcons et classes de filles. Il n'y en a pas d'autres. Et que le prof pour les gars soit un homme.

Pour ce qui est de vos réflexions sur Lortie, Lépine et .... j'ai un blanc...le gars de Dawson, il y a un point en commun que vous évitez de voir et je me demande pourquoi. La santé mentale !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
PeuImpor
Invité



MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Mar 19 Sep 2006 - 10:01

Citation :
Quand un humain part mal dans la vie il y a de bonnes chances que sa vie soit un calvaire.

Heu c'est quoi un bon départ?

Citation :
Les écoles primaires sont actuellement castrantes et rejetantes pour les garcons. Castrante par les femmes qui gèrent comme elles peuvent la clientèle masculine pour qui leurs cours ne sont pas fait. Rejetante pcq les garcons s'y sentent de trop.

Ben voyons donc ... depuis la nuit des temps que ce sont des femmes qui enseignent aux enfants du primaire. On voit ça même dans les filles de Caleb!

Citation :
La solution ? Le retour aux classes de garcons et classes de filles. Il n'y en a pas d'autres. Et que le prof pour les gars soit un homme.

Douteux!

Citation :
Pour ce qui est de vos réflexions sur Lortie, Lépine et .... j'ai un blanc...le gars de Dawson, il y a un point en commun que vous évitez de voir et je me demande pourquoi. La santé mentale !

Parce que c'est évident... cela dit ce n'est pas tous les gens atteints de maladies mentales qui commettront des tueries n'est ce pas?

Faudrait se demander pourquoi la majorité des tueries sont commises dans des écoles, par ces jeunes?

Yé ou le bobo ?
Revenir en haut Aller en bas
kat

avatar

Nombre de messages : 1408
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Mar 19 Sep 2006 - 10:47

Code:
Faudrait se demander pourquoi la majorité des tueries sont commises dans des écoles, par ces jeunes?

Peut-être que si il s'était agit d'un adulte, un homme de 40 ans disons, il aurait choisi un édifice gouvernemental oubien un centre commercial???

Un intervenant sur une ligne ouverte disait que ce sont le plus souvent des endroits à forte densité populaire qui sont choisis pour ce genre d'événement (centres commerciaux, école, métro,etc)...comme si on voulait s'assurer d'être vu et d'atteindre le plus de gens possible. Ces "malades" ne choisiront pas d'entrer dans une maison privée pour s'exécuter. C'est peut-être plus clair qu'on ne veut le voir....on ne s'attaque pas à quelqu'un en particulier mais bien à la société ou un groupe social plus vaste qu'un seul individu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.canadausadrag.com/
PeuImpor
Invité



MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Mar 19 Sep 2006 - 11:10

Citation :
Ces "malades" ne choisiront pas d'entrer dans une maison privée pour s'exécuter.

Parfois oui .... On a vu même de ces jeunes tuer leurs parents.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24207
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Mar 19 Sep 2006 - 11:35

PeuImpor a écrit:
Citation :
Les écoles primaires sont actuellement castrantes et rejetantes pour les garcons. Castrante par les femmes qui gèrent comme elles peuvent la clientèle masculine pour qui leurs cours ne sont pas fait. Rejetante pcq les garcons s'y sentent de trop.
Ben voyons donc ... depuis la nuit des temps que ce sont des femmes qui enseignent aux enfants du primaire. On voit ça même dans les filles de Caleb!

Je ne vois pas comment vous pouvez comparer l'école d'aujourd'hui à celle d'il y a 100 ans.
Vous ne pouvez pas nier que l'école primaire d'aujourd'hui n'est pas faite
pour les garcons et que celles qui deal avec le problème font ce qu'elles peuvent en les faisant assoire sagement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
kat

avatar

Nombre de messages : 1408
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Mar 19 Sep 2006 - 11:40

PeuImpor a écrit:
Citation :
Ces "malades" ne choisiront pas d'entrer dans une maison privée pour s'exécuter.

Parfois oui .... On a vu même de ces jeunes tuer leurs parents.

Se pourrait-il que ce ne soient pas les mêmes raisons qui motivent un jeune à tuer ses parents ?

Gill a parcouru un p'tit bout de chemin avant d'arriver à Dawson, il a peut-être croisé sa mère dans la cuisine en sortant, il aurait pu tuer sur la route....mais il a choisi de s'exécuter à Dawson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.canadausadrag.com/
PeuImpor
Invité



MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Mar 19 Sep 2006 - 11:41

Citation :
Je ne vois pas comment vous pouvez comparer l'école d'aujourd'hui à celle d'il y a 100 ans.
Vous ne pouvez pas nier que l'école primaire d'aujourd'hui n'est pas faite
pour les garcons et que celles qui deal avec le problème font ce qu'elles peuvent en les faisant assoire sagement.

Donc ce sont les enseignantes qui ont changé. Parce que des hommes aux primaires, il n'y en a jamais presque eu !

Je nie rien. Le problème est?

C'est là que je ne vous suit pas ...

Monsieur Langlois savez-vous ce qu'est le rejet à l'école? Ça n'a rien à voir avec le sexe d'un enfant. Ça n'a rien à voir avec le sexe d'un enseignant !

Gill en voulait autant aux hommes qu'aux femmes !
Revenir en haut Aller en bas
PeuImpor
Invité



MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Mar 19 Sep 2006 - 11:45

Citation :
Se pourrait-il que ce ne soient pas les mêmes raisons qui motivent un jeune à tuer ses parents ?

La souffrance n'est certainement pas la même ! (Si on parle de maladie mentale, on parle de la souffrance qui va avec.)

Citation :
Gill a parcouru un p'tit bout de chemin avant d'arriver à Dawson, il a peut-être croisé sa mère dans la cuisine en sortant, il aurait pu tuer sur la route....mais il a choisi de s'exécuter à Dawson.

Tout à fait ... pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
PeuImpor
Invité



MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Mar 19 Sep 2006 - 11:50

Citation :
Les écoles primaires sont actuellement castrantes et rejetantes pour les garcons. Castrante par les femmes qui gèrent comme elles peuvent la clientèle masculine pour qui leurs cours ne sont pas fait. Rejetante pcq les garcons s'y sentent de trop.

Est-ce la même chose aux USA en ce qui concerne les écoles primaires? Parce que ça arrive là aussi ...
Revenir en haut Aller en bas
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24207
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   Mar 19 Sep 2006 - 12:07

PeuImpor a écrit:
Donc ce sont les enseignantes qui ont changé. Parce que des hommes aux primaires, il n'y en a jamais presque eu !.

Mais non,: la pédagogie, la nature des cours, les classes nombreuses, les enfants ne vont plus à l'école à pied, les restrictions budgetaires, etc .

Ca a changé et les grands oubliés dans ces changements ce sont les garcons.
Les enseignantes font ce qu'elles peuvent comme elles peuvent.

Citation :
Gill en voulait autant aux hommes qu'aux femmes !
Ben là ..... la morte est une femme qui a eut droit à un traîtement particulier si je ne me trompe pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fusillade évitée dans une école   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fusillade évitée dans une école
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Orthophoniste dans une école privée
» Intervenir bénévolement dans une école
» Inscription à l'école...
» Assurer sa sécurité.
» Ecole Steiner: gros dilemne

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
RadioQuébec :: Sujet libre-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: