RadioQuébec

Ligne-ouverte
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Landmark 2 Médias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24040
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Landmark 2 Médias   Sam 23 Fév 2008 - 13:48

Landmark Education
La grande illusion
(Source Expression Médicale, hebdomadaire francophone de santé - lettre n°266 par Odette Taltavull)

Je remercie Odette Taltavull et le docteur Michaut qui m'ont autorisé à reproduire cette lettre. Mathieu Cossu - 28 novembre 2002

4 Novembre 2002
Les mouvements sectaires revêtent habilement différentes formes. C'est de cette façon qu'ils peuvent se faufiler subrepticement dans notre vie de tous les jours. En proposant des formations d'apparence anodine au personnel des entreprises, ou en bâtissant leur nid dans des groupes divers ayant initialement d'autres objectifs (loisirs, clubs etc ...), ce sont de vrais prédateurs de l'Homme.

Exmed a pour vocation de promouvoir la Santé et la liberté d'expression, et il m'a semblé indispensable autant qu'urgent de parler des stages organisés par un groupe appelé Landmark Education (que je nommerai LE tout au long de cette LEM). Cette Organisation étend ses ramifications partout dans le monde. En France, elle fonctionne parfaitement et en toute impunité, alors qu'elle est classée SECTE par l'Etat Français depuis 1995.

Retrouver la confiance:
Imaginez une belle jeune femme en période de déroute émotionnelle comme il nous en arrive à tous au cours de notre existence . Cette jeune femme a un bon niveau d'études, un emploi passionnant, des amitiés diversifiées, et une famille aimante. Malgré les inquiétudes et la mise en garde de son entourage elle a choisi de faire "un stage de développement personnel" chez Landmark Education. Seulement trois jours. En fait, ce qu'elle appelle son "choix" s'est inscrit en elle insidieusement et malgré elle, grâce à une programmation qui a duré plusieurs mois. A cause d'une seule rencontre qui se trouvait là au bon moment, elle a décidé d'aller chez LE parce que cet ami lui a promis qu'elle y trouverait en trois jours la paix, la force intérieure, une évolution professionnelle, et un guide pour le reste de sa vie.

Arrive pour la jeune femme le jour de ce fameux "stage de développement personnel". Il a lieu à Paris. 150 personnes y participent et vont plonger ensemble dans l'océan déchaîné de Landmark Education sans que personne ne leur ait demandé s'ils savaient nager …
Trois jours après, le changement chez cette jeune femme est effectivement étonnant, sidérant ! En fait ce n'est plus tout à fait la même personne. Elle semble euphorique, joyeuse, pleine d'une nouvelle confiance en elle. Mais lorsqu'elle se met à parler du forum LE, son discours est fait d'automatismes langagiers (phrases répétées textuellement, persévérations dans les termes utilisés), le ton est linéaire, sans relief, et les arguments à opposer à l'inquiétude des siens sont comme appris et récités. Elle est si bien … elle a "demandé pardon" par téléphone à ceux envers lesquels elle a été "méchante" et "inauthentique" dans sa vie. Alors tout va mieux, tout s'est allégé en elle . Si l'on essaie de lui faire prendre conscience calmement qu'un tel changement est impossible en trois jours, c'est sans aucune agressivité qu'elle répond que sa vie a été transformée, qu'elle est à présent "une page blanche" et qu'elle doit "se réécrire" pour "renaître". Elle rajoute même qu'elle va s'appliquer à promouvoir les forums LE auprès de son entourage et au fil de ses rencontres. Elle va bien entendu participer au suivi de soutien et a inscrit -comme un cadeau en sorte- deux de ses amis au forum LE suivant .

Restaurer la conscience:
Chaque stage LE regroupe au minimum 150 personnes de tous âges, de tous horizons professionnels, et de tous milieux socioculturels. Le grand nombre décuple les effets des manipulations qui se succèdent à un rythme effréné. 3 jours c'est court ; il faut faire vite et taper fort ! Ceux qui ont "choisi" de faire ce stage (en fait tous ont été inscrits par des amis ou des connaissances qui leur veulent du bien ) sont convaincus, par une première réunion, que ces trois jours vont être pénibles mais que leur vie va en être transformée et qu'ils vont optimiser leur potentiel professionnel, familial et personnel.

L'émulsion doit être faite brutalement pour être réussie et aboutir à l'osmose puis à la soumission collective. La méthode, issue directement de celle de la Scientologie, est extrêmement violente psychologiquement.
Les journées sont denses. Pratiques d'exercices personnels et collectifs alternent avec un déballage émotionnel démesuré et parfaitement orchestré. Le but est de déstabiliser les participants jusqu'à qu'ils craquent, afin de faire tomber le plus rapidement possible leurs défenses. Les temps de repos sont rares. 2 demi-heures dans une journée qui va de 9h du matin à minuit pendant trois jours. 2 "collations" pendant ces pauses (pas de repas) … à manger tout en téléphonant avec des appareils fournis par LE (donc surveillés) afin que les adeptes demandent "pardon" à ceux envers lesquels ils ont été "inauthentiques" (sic). L'épuisement physique et psychique est donc assuré, et la manipulation mentale n'en sera que plus aisée le jour suivant.

Certes les participants rentrent à leur domicile le soir, mais ils ont "du travail" à faire pour le lendemain. Ceux qui hésitent à y retourner sont soutenus par ceux qui les ont convaincus de faire le stage et qui les attendent à la sortie. Même cela est prévu par LE.
Restent quelques heures de sommeil -forcément perturbé- avant la reprise du lendemain.

Les conséquences des méthodes de LE sur la santé mentale et physique des participants importent peu à leurs responsables. L'unique objectif de LE est d'amener les nouveaux adeptes à en amener d'autres et ainsi de suite. Il s'agit de les convaincre que leur transformation et leur développement personnel sont réels et efficaces. Les preuves sont là … L'adhérent vomit ? Ce sont les pollutions et les a priori de son passé qui quittent son corps. Il sanglote ? Ce sont les tensions inutiles qui se libèrent. Il hurle ? C'est qu'il lâche prise, enfin. Il perd connaissance ? C'est pour mieux renaître. etc etc … tout est expliqué, commenté, et le conditionnement peut continuer. Le mot adhérent prend ici toute sa signification car les participants sont scotchés à l'infernal rouage de LE.

Le forum LE est payant (3500 FF) et il est suivi de 10 séances gratuites de trois heures par semaine, ce "soutien" étant destiné à aider l'adhérent à "confirmer" l'efficacité des enseignements donnés lors du Forum et pour mieux les inclure à sa vie de tous les jours. C'est seulement au terme de cette formation initiale qu'il ressentira réellement se manifester "l'effet Landmark".

Ensuite, lui seront proposés des "Forums de perfectionnement", des "passages d'échelons", et il bénéficiera même d'une réduction conséquente s'il s'y inscrit dès la fin du Forum initial.

Renforcer la compétence:
Les animateurs sont TOUS de purs produits Landmark et ils sont aidés par un grand nombre de bénévoles. Quant à l'argent récolté par LE, comptez 3500F x 150 adhérents x 12 mois, à raison de deux Forums mensuels. Où, et à qui, vont ces sommes astronomiques ? Que financent-elles ? Ces stages ont pourtant pignon sur rue à Paris et dans plusieurs capitales du monde, et certaines entreprises y envoient d'office leurs salariés !

Les Forums dits "de perfectionnement" sont de véritables écoles de coaching pour ceux qui veulent mettre en application les méthodes LE dans leur travail ou devenir un jour à leur tour formateur LE.

L'Organisation Landmark Education a été classée SECTE par le rapport parlementaire de décembre 1995 parce qu'il y a eu un suicide, des névroses réactionnelles et des psychoses révélées, comme des états schizophréniques ,ont été rapportés chez des adeptes dans les suites directes de ces forums. Car les personnalités fragiles émotionnellement - même temporairement - y sont totalement déstabilisées, déstructurées. Après avoir été sous contrôle durant des mois, elles sont littéralement lâchées dans la nature ! A moins qu'elles ne choisissent de continuer à se perfectionner et qu'elles payent pour de nouveaux "Forums de perfectionnement" … Et le leur dire ne sert à rien car le conditionnement est habile, profond, et totalement insoupçonnable pour celui qui est piégé.
Les Forums Landmark Education sont admis dans notre société (laquelle donc en cautionne les méthodes), en toute liberté de détruire ! Comme d'ailleurs d'autres sectes ou groupes sectaires qui ne rencontrent que peu d'entraves dans leur fonctionnement interne (et aucune dans leur propagande sur Internet). Comment expliquer que perdurent de telles pratiques de manipulations mentales à effets pervers dans le pays qui se dit celui des Droits de l'Homme ?

Chaque année Landmark Education fait des milliers de nouveaux adeptes. Dites-vous que l'un d'eux pourrait un jour être votre enfant, votre conjoint, l'un de vos parents, l'un de vos amis, l'un de vos collègues de travail … ou vous-même.


Dernière édition par Jean Langlois le Dim 16 Mar 2008 - 11:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24040
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Landmark 2 Médias   Lun 25 Fév 2008 - 19:45

28 février 2007 par François Richard
Mouvement de croissance personnelle «extrême»
«Mouvance messianique»

Le psychologue Ernest Godin s’intéresse au Forum Landmark depuis plusieurs années. Il trouve déplorable qu’une entreprise dont le chiffre d’affaires totalisait 86 millions de dollars US en 2006 utilise ses clients pour faire du recrutement bénévolement. «La politique de recrutement est terrible, déclare-t-il sans hésitation. Ces méthodes relèvent de la mouvance messianique où les nouveaux convertis deviennent les porte-parole de la bonne nouvelle.»…………

Le porte-parole des Sceptiques du Québec, Pierre Cloutier, s’inquiète du niveau d’intensité des séminaires Landmark qui créent, selon lui, un contexte favorable à la manipulation des participants. «Le niveau d’excitation intellectuelle y est très fort, explique-t-il. Les gens sont exténués.» Les trois jours du séminaire Landmark semblent effectivement exténuants. Les journées s’étirent de 9h le matin jusqu’à minuit et le programme comporte des confessions publiques et des discours de motivation en grande quantité.


Persil2


Dernière édition par Jean Langlois le Dim 16 Mar 2008 - 11:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24040
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Landmark 2 Médias   Lun 25 Fév 2008 - 19:50

Le Matin , 27 août 2006 par Victor Fingal
Zurich

Un étudiant de 18 ans s'est fait embobiner par Landmark Education, qui voulait de lui soutirer 700 francs pour des cours, séjour à Francfort non compris. Et il n'est pas le seul...

«J'ai envie d'y aller parce que je fais entièrement confiance à la personne qui m'a parlé de Landmark Education.» Constantin Marty, 18 ans, un élève zurichois qui prépare actuellement la deuxième partie de son
bac, voulait se rendre à Francfort pour suivre un cours de cinq jours dispensé par la secte fondée par un ancien scientologue allemand, Werner Erhard.

Prix du séminaire: 700 francs, séjour non compris. «J'ai
travaillé pendant mes vacances pour me payer le voyage», confie le jeune homme, toujours à la charge de ses parents. Mais grâce aux conseils prodigués à la dernière minute par un ami de la famille qui connaissait le fonctionnement de la secte, il a finalement abandonné son projet……

Dans la région zurichoise, Landmark Education figure en deuxième position du hit-parade des sectes, juste derrière l'église de scientologie, d'après InfoSekta. Sur la toile, de nombreuses victimes du gourou des séminaires parlent ouvertement de l'asservissement mental qu'elles ont subi.


Dernière édition par Jean Langlois le Dim 16 Mar 2008 - 11:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24040
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Landmark 2 Médias   Lun 25 Fév 2008 - 20:02

The Forum: Cult or comfort?
Boston Globe, March 3, 1999
By Alison Bass

………Landmark has only 400 paid employees. But it has 7,500 unpaid volunteers, graduates of Landmark seminars, who help market the program and staff each workshop, assisting the Forum leader at every step of the way (even to the point of opening and closing doors for people who have to go to the bathroom so that no one is distracted by noise).

Social scientists familiar with the Forum agree that the program itself is not a cult. But whether the training gets people so hooked on the experience as to make them dependent on the Landmark company and thus engage in cultlike behavior is an open question for some.

"If volunteers who put in all this time are getting a valuable sense of their own experience, that's OK," says Tom Greening, a clinical professor of psychology at the University of California at Los Angeles. "But if they are being used because of their dependence, that's another thing. The question is how free are they every day to choose to be volunteers or to leave?" .

Volunteers say they are free to leave whenever they choose. They say they like to staff Forum workshops to help others and because of the good that they continue to get out of the program. …..[/size]
http://www.caic.org.au/psyther/landmark/landmark1.htm


Dernière édition par Jean Langlois le Dim 16 Mar 2008 - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24040
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Landmark 2 Médias   Lun 25 Fév 2008 - 20:06

The Best Of Est?
Werner Erhard's legacy lives on in a kinder, gentler and lucrative version of his self-help seminars
Time Magazine/March 16, 1998
By Charlotte Faltermayer

…………..Indeed, the transformation has been such a success that it was the subject of a recent case study by the Harvard Business School. According to the study's co-author, Karen Wruck, the product that Landmark sells is "an abrupt or jarring change, like an 'aha'"--a "peculiar" one, certainly, but patently marketable. But Landmark, the study notes, has challenges ahead. It will have to gauge the effectiveness of its volunteers in expanding the business and weigh the need to raise outside capital. Perhaps, Wruck says, it will need to go public.

--With Reporting by Richard Woodbury /San Francisco
http://www.rickross.com/reference/landmark/landmark1.html


Dernière édition par Jean Langlois le Dim 16 Mar 2008 - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24040
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Landmark 2 Médias   Lun 25 Fév 2008 - 20:17

Nouvel Observateur
19 mai 2005
par Marie Lemonnier

395 euros les trois jours

D’origine américaine, Landmark Education propose des stages de «transformation» de la personne. Pendant de longs mois, Marie Lemonnier a suivi incognito le lavage de cerveau de cette organisation sectaire.

Vendredi 17 octobre 2003, 8 h 45. Hôtel Holiday Inn Paris-la Villette. 1er jour du Landmark Forum………..

A l’entrée de la salle de conférences de l’hôtel, deux bénévoles distribuent les badges obligatoires. Il faudra consciencieusement les rendre chaque soir et les reprendre chaque matin. Un moyen efficace de contrôler les absences ou les retards et de vous infantiliser. A l’intérieur, une dizaine d’assistants bénévoles jouent les agents de sécurité, prêts à bondir si vous tentiez de prendre des notes, de filmer ou de fuir à l’anglaise...

Les rideaux, entièrement tirés, ne laissent filtrer aucune lumière naturelle, «pour ne pas être perturbés par les passants», nous explique-t-on. Au milieu d’une large estrade, un pupitre et une chaise de metteur en scène: le trône d’Alain Roth, «l’un des 25 meilleurs animateurs du monde», dixit l’intéressé.

Look VRP, ancien d’HEC et de la fac de psycho, le manager de 57 ans se vante d’avoir introduit la «technologie» Landmark en France. Son show est parfaitement rodé. Ecrit en fait sur le cahier posé devant lui. Orchestré à la minute et au mouvement de chaise près! «Ça va être dur, très dur», annonce-t-il l’air satisfait.

Enfermés pendant trois jours, de 9 heures à 23 h 30, vissés sur nos chaises, avec une demi-heure de répit toutes les trois heures et une seule pause-repas vers 18 heures, des devoirs à faire le soir pour le lendemain et des exercices pendant les pauses, tout est calculé pour ne jamais relâcher la pression sur les stagiaires, limiter leur sommeil, réduire leurs capacités mentales.

Après quelques anecdotes, les choses sérieuses commencent: l’apprentissage du langage landmarkien. Prendre une résolution, c’est «inventer une possibilité», comprendre quelque chose sur soi-même, «faire une percée», les qualités deviennent «des atouts majeurs», les défauts «des inauthenticités» et les blocages de votre vie «des rackets»... La migraine guette. Marc ne sait même plus ce que veut dire le mot «problème». Alain Roth l’appelle au micro: «Je te donne un exemple. T’as le cancer, t’as un problème?» Réponse de Marc: «Euh, non, j’ai le cancer!» Perdu! Marc a tellement bien intégré l’idée exposée quelques minutes plus tôt selon laquelle «les problèmes ne sont pas, mais que seules les choses arrivent» qu’il ne voit plus de problème nulle part. Et inutile d’émettre l’idée que ce charabia brouille la pensée, Alain Roth n’hésitera pas à imposer sa vérité: «C’est moi le chef. Alors, montrez-vous coachable!» Soumission totale exigée.

Mais l’arme absolue d’Alain Roth, c’est l’humour. Vous vous demandiez si vous n’étiez pas dans une secte? Toutes les occasions vont être bonnes pour plaisanter sur le sujet. «Surtout, en allant dîner, n’oubliez pas d’enlever votre badge. Sinon on va penser que vous êtes dans une secte!»

Central dans la méthodologie Landmark, le grand moment des confessions au micro. Un déballage public qui peut soudainement tourner au viol psychologique quand le coach décide d’asseoir son pouvoir en déstabilisant les participants. Ce jour-là, la victime sera Danielle. Une mère qui vient parler de ses problèmes avec sa fille. La scène est glaçante. «Vous prétendez que vous l’aimez, mais vous rigolez ou quoi? – Si, je l’aime...» Roth aboie plus fort: «Vous êtes une enfoirée! Vraiment. C’est grave, vous ne l’aimez pas, vous vous aimez vous!» Elle sanglote. «Bou... bou... et en plus vous passez votre temps à pleurnicher sur vous! C’est pas beau à voir!» «Mais qu’est-ce que je fais avec ça?», implore Danielle. «Si vous voulez faire quelque chose pour votre fille, je ne sais pas moi, vous pouvez vous suicider! Non! C’est pas assez bien. Filez-vous des coups! Trouvez un truc qui vous fasse souffrir. Assurez-vous que ça dure vingt ans et que vous mouriez dans des souffrances épouvantables. Comme ça vous vous sentirez mieux.» Il a porté l’estocade, Danielle peut partir s’asseoir en pleurant.

Anesthésiée, l’assistance vient de vivre son premier jeu de massacre. Installés dans une complicité passive, les stagiaires préféreront souvent nier l’agression. «C’est pour son bien.»

Mais Alain Roth choisit ses boucs émissaires, et ses chouchous. Un jeune homme comme Edgar, 25 ans, chemise blanche et physique avenant, responsable d’une ONG humanitaire et jeune marié, fait figure de candidat idéal. Il vient pour gagner en confiance en lui. Son traumatisme: que son père ne l’ait pas défendu quand il est revenu de l’école, après s’être fait «casser la gueule».

Samedi 18 octobre 2003, 9 heures.2e jour du Landmark Forum.
Un retardataire, une demi-heure de sermons. Personne ne moufte, la nuit a été courte. Le rythme s’intensifie. A la mi-journée, je sais à peine comment je m’appelle. On nous a ordonné d’écrire une lettre à un proche dont nous aimerions nous faire pardonner. Ce début d’introspection m’émeut plus que prévu. Je sens mes défenses lâcher du terrain et reviens de la pause un peu troublée.

Un nouvel exercice va me faire atterrir. Alain Roth nous demande de fermer les yeux et de penser aux deux personnes assises à nos côtés comme des sources de danger potentiel. «Laissez entrer la peur dans votre corps, dans votre respiration, dans vos tripes, ordonne-t-il. Vous êtes en train d’essayer de vous échapper, mais il n’y a nulle part où aller.» Certains craquent. On entend les pleurs, les tremblements autour de soi.

J’observe un adolescent de 15 ans, blond, timide et légèrement bègue. Hyperconcentré, il absorbe le discours puis va au micro pour raconter la mort de sa mère et sa peine. Pris d’un étonnant courage, il se porte volontaire à l’exercice pour lequel Alain Roth a la délicatesse de demander la participation de «quelqu’un de pas trop con pour qu’on n’y passe pas des heures, mais de pas trop intelligent non plus»! Romain se dit heureux d’oser s’exprimer grâce au Forum.

Deux mois plus tard, je le retrouve pâle, dépressif, l’air un peu hagard. Il m’avoue avoir des envies suicidaires et subir des terreurs nocturnes consécutives à son passage au Forum. Ce soir, son père l’accompagne pour comprendre où son fils est tombé. Son verdict: «C’est à l’évidence une secte. Les méthodes employées sont dangereuses.» Déconstruction de la personne, lavage de cerveau, viol psychologique sans suivi, séances d’humiliation collective, un cocktail détonnant pour réduire à néant un ado sensible. Martelez-lui ensuite que «la vie est vide et sans sens», l’idéologie de fond du Landmark, vous aurez pas mal de chances d’obtenir un bon candidat au suicide.

Alain Roth nous l’a répété maintes et maintes fois. Après tout, «n’allons-nous pas tous finir dix pieds sous terre, avec un chien qui viendra pisser sur notre tombe»?

Dimanche 19 octobre 2003.3e jour du Landmark Forum.
Le jeu des confessions continue. Mais pour le dernier jour, tandis qu’un tableau nous rappelle en permanence que nous devons nous inscrire au cours avancé, en promotion (595 euros au lieu de 695), Alain Roth insiste sur l’importance de l’enrôlement, seule condition pour réussir sa transformation. «Emouvoir les autres et leur faire partager votre expérience vous permettra d’affirmer qui vous avez décidé de devenir.» Et puis, «si vous aimez sincèrement vos proches», vous ne pouvez pas leur faire rater ça, n’est-ce pas?

Novembre 2003 à février 2004.
Le Forum en action, dix séances de trois heures.
Pour bien assimiler la doctrine et l’appliquer à sa vie, Landmark nous propose une révision en dix points du stage intensif. Difficile d’y échapper vu le harcèlement téléphonique prodigué, environ quatre appels par semaine.

Ce qu’il m’en reste. Premièrement, un agacement dû à la répétition des incitations à recruter et à souscrire aux autres programmes du Landmark, de préférence ceux où l’on vous apprend à être un bon enrôleur (ILP) ou à vous transformer en «bénévoles à tout faire» pour le compte de la société (Assistanat). Edgar, le chouchou, sera très vite entraîné dans la spirale du programme, cumulant les formations. En moins de six mois, rejoint par sa femme, son père et bien d’autres proches et moins proches, il aura versé au moins 1500 euros, passé quatre week-ends à Amsterdam pour le stage d’apprentissage des techniques d’enrôlement... «Un exemple pour tous», selon ses costagiaires.

Deuxièmement, une révolte devant l’endoctrinement et la soumission des participants. Un jour, Françoise, 60 ans, osa parler des abus sexuels dont elle avait été victime enfant. Martha, la coach du jour, lui rétorqua que «tous les enfants ne se faisaient pas abuser». Face à un début de rébellion, Martha persista: «L’identité se met en place à l’âge de 2 ans, on amène ça dans notre vie, c’est la façon d’être que vous adoptez qui fait que ça fonctionne sur vous ou pas.» La séance reprit, dans le silence.

24 mai 2004.
«Pièces à conviction» sur France 3.
L’émission d’Elise Lucet dénonce les malversations fiscales de Landmark Education, l’utilisation abusive d’une armée de bénévoles et rapporte l’existence de poursuites pour «abus de faiblesse et manipulation mentale» dans une affaire de meurtre. Le coup est fatal. L’organisation monte quelques jours plus tard une soirée particulière d’où Alain Roth a étrangement disparu. Venue tout spécialement de New York, Sophie McLean, la responsable de la communication de Landmark International, répond aux interrogations de l’assistance, partagée entre inquiétude et solidarité. Contre les accusations de France 3, elle nous distribue un démenti qui évite soigneusement les points les plus sensibles du reportage. Pourquoi un tel acharnement des médias? Parce que «Landmark Education a une pédagogie de pointe et, en tant que telle, est plus susceptible que d’autres d’être mal comprise».

Juin 2004.
32, rue d’Hauteville.
L’Inspection du Travail débarque dans les locaux de Landmark, constate l’exploitation des bénévoles et dresse des procès-verbaux pour travail non déclaré. Les poursuites s’accélèrent, l’étau se resserre.

Juillet 2004.
Les stagiaires trouvent porte close. La branche française du mouvement est officiellement dissoute. Officieusement, les dirigeants ont repris leurs activités sur Londres et continuent de recruter en France.

Mai 2005.
Sous la forme d’une association d’anciens, une «cellule dormante», qui communique par le biais d’internet, œuvre secrètement en France à l’enrôlement de nouvelles recrues et tente de réunir les conditions nécessaires à la renaissance, sous un nouveau nom, de l’organisation démantelée... Parmi eux, de nombreux stagiaires rencontrés lors de cette année passée chez Landmark qui persistent à ne pas comprendre les accusations portées à l’encontre de la société, qui se sentent dépossédés d’une «famille» et expriment leurs profonds regrets de ne pas pouvoir continuer à «apporter la transformation aux gens». «L’eau est bonne», nous avait dit Alain Roth. Ces eaux-là, nous les avons trouvées en réalité bien troubles.


Dernière édition par Jean Langlois le Lun 17 Mar 2008 - 11:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24040
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Landmark 2 Médias   Lun 25 Fév 2008 - 20:28

Le Forum
Le bonheur pour 517,61$
(Source : La presse - Canada - 5 juillet 2003)

Diète miracle
Dans un rapport d'enquête de 1992, l'Ordre' des psychologues et l'ACEF-Centre se demande comment Landmark peut promettre' des changements aussi rapides et radicaux. Les leaders contredisent leur propre théorie, font-ils valoir, puisqu'ils vantent la responsabilité et l'autonomie mais " encouragent davantage la soumission, la docilité, la dépendance et la régression ".
Tout aussi sceptique, le psychologue Jean Payer a découvert Landmark quand les employés de sa femme ont voulu enrôler tout leur bureau, il y a deux ans. " Avoir le courage de faire ce qui nous fait peur, c'est toujours intéressant au niveau de l'estime de soi, dit-il. Mais c'est moins évident quand le groupe n'est plus là à nous pousser et à nous consoler. Quand les gens qui ont reçu une bombe dans leur salon réagissent. Pour que ça fonclionne, ta vie risque de se retrouver tapissée Landnark mur à mur. "
Selon la compagnie, 50 % des clients du Forum s'inscrivent ensuite au cours avancé 977,71 $ taxes comprises. Et 70 d'entre eux continuent avec le cours
d'expression de soi (200 $).
http://prevensectes.com/landmark4.htm


Dernière édition par Jean Langlois le Lun 17 Mar 2008 - 11:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24040
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Landmark 2 Médias   Lun 25 Fév 2008 - 20:36

4 Novembre 2002
Les mouvements sectaires revêtent habilement différentes formes. C'est de cette façon qu'ils peuvent se faufiler subrepticement dans notre vie de tous les jours. En proposant des formations d'apparence anodine au personnel des entreprises, ou en bâtissant leur nid dans des groupes divers ayant initialement d'autres objectifs (loisirs, clubs etc ...), ce sont de vrais prédateurs de l'Homme.

Exmed a pour vocation de promouvoir la Santé et la liberté d'expression, et il m'a semblé indispensable autant qu'urgent de parler des stages organisés par un groupe appelé Landmark Education (que je nommerai LE tout au long de cette LEM). Cette Organisation étend ses ramifications partout dans le monde. En France, elle fonctionne parfaitement et en toute impunité, alors qu'elle est classée SECTE par l'Etat Français depuis 1995.

Retrouver la confiance:
Imaginez une belle jeune femme en période de déroute émotionnelle comme il nous en arrive à tous au cours de notre existence . Cette jeune femme a un bon niveau d'études, un emploi passionnant, des amitiés diversifiées, et une famille aimante. Malgré les inquiétudes et la mise en garde de son entourage elle a choisi de faire "un stage de développement personnel" chez Landmark Education. Seulement trois jours. En fait, ce qu'elle appelle son "choix" s'est inscrit en elle insidieusement et malgré elle, grâce à une programmation qui a duré plusieurs mois. A cause d'une seule rencontre qui se trouvait là au bon moment, elle a décidé d'aller chez LE parce que cet ami lui a promis qu'elle y trouverait en trois jours la paix, la force intérieure, une évolution professionnelle, et un guide pour le reste de sa vie.

Arrive pour la jeune femme le jour de ce fameux "stage de développement personnel". Il a lieu à Paris. 150 personnes y participent et vont plonger ensemble dans l'océan déchaîné de Landmark Education sans que personne ne leur ait demandé s'ils savaient nager …

Trois jours après, le changement chez cette jeune femme est effectivement étonnant, sidérant ! En fait ce n'est plus tout à fait la même personne. Elle semble euphorique, joyeuse, pleine d'une nouvelle confiance en elle. Mais lorsqu'elle se met à parler du forum LE, son discours est fait d'automatismes langagiers (phrases répétées textuellement, persévérations dans les termes utilisés), le ton est linéaire, sans relief, et les arguments à opposer à l'inquiétude des siens sont comme appris et récités. Elle est si bien … elle a "demandé pardon" par téléphone à ceux envers lesquels elle a été "méchante" et "inauthentique" dans sa vie. Alors tout va mieux, tout s'est allégé en elle . Si l'on essaie de lui faire prendre conscience calmement qu'un tel changement est impossible en trois jours, c'est sans aucune agressivité qu'elle répond que sa vie a été transformée, qu'elle est à présent "une page blanche" et qu'elle doit "se réécrire" pour "renaître". Elle rajoute même qu'elle va s'appliquer à promouvoir les forums LE auprès de son entourage et au fil de ses rencontres. Elle va bien entendu participer au suivi de soutien et a inscrit -comme un cadeau en sorte- deux de ses amis au forum LE suivant .

Restaurer la conscience:
Chaque stage LE regroupe au minimum 150 personnes de tous âges, de tous horizons professionnels, et de tous milieux socioculturels. Le grand nombre décuple les effets des manipulations qui se succèdent à un rythme effréné. 3 jours c'est court ; il faut faire vite et taper fort ! Ceux qui ont "choisi" de faire ce stage (en fait tous ont été inscrits par des amis ou des connaissances qui leur veulent du bien ) sont convaincus, par une première réunion, que ces trois jours vont être pénibles mais que leur vie va en être transformée et qu'ils vont optimiser leur potentiel professionnel, familial et personnel.

L'émulsion doit être faite brutalement pour être réussie et aboutir à l'osmose puis à la soumission collective. La méthode, issue directement de celle de la Scientologie, est extrêmement violente psychologiquement.
Les journées sont denses. Pratiques d'exercices personnels et collectifs alternent avec un déballage émotionnel démesuré et parfaitement orchestré. Le but est de déstabiliser les participants jusqu'à qu'ils craquent, afin de faire tomber le plus rapidement possible leurs défenses.

Les temps de repos sont rares. 2 demi-heures dans une journée qui va de 9h du matin à minuit pendant trois jours. 2 "collations" pendant ces pauses (pas de repas) … à manger tout en téléphonant avec des appareils fournis par LE (donc surveillés) afin que les adeptes demandent "pardon" à ceux envers lesquels ils ont été "inauthentiques" (sic). L'épuisement physique et psychique est donc assuré, et la manipulation mentale n'en sera que plus aisée le jour suivant.

Certes les participants rentrent à leur domicile le soir, mais ils ont "du travail" à faire pour le lendemain. Ceux qui hésitent à y retourner sont soutenus par ceux qui les ont convaincus de faire le stage et qui les attendent à la sortie. Même cela est prévu par LE.
Restent quelques heures de sommeil -forcément perturbé- avant la reprise du lendemain.

Les conséquences des méthodes de LE sur la santé mentale et physique des participants importent peu à leurs responsables. L'unique objectif de LE est d'amener les nouveaux adeptes à en amener d'autres et ainsi de suite. Il s'agit de les convaincre que leur transformation et leur développement personnel sont réels et efficaces. Les preuves sont là …

L'adhérent vomit ? Ce sont les pollutions et les a priori de son passé qui quittent son corps. Il sanglote ? Ce sont les tensions inutiles qui se libèrent. Il hurle ? C'est qu'il lâche prise, enfin. Il perd connaissance ? C'est pour mieux renaître. etc etc … tout est expliqué, commenté, et le conditionnement peut continuer. Le mot adhérent prend ici toute sa signification car les participants sont scotchés à l'infernal rouage de LE.

Le forum LE est payant (3500 FF) et il est suivi de 10 séances gratuites de trois heures par semaine, ce "soutien" étant destiné à aider l'adhérent à "confirmer" l'efficacité des enseignements donnés lors du Forum et pour mieux les inclure à sa vie de tous les jours. C'est seulement au terme de cette formation initiale qu'il ressentira réellement se manifester "l'effet Landmark".

Ensuite, lui seront proposés des "Forums de perfectionnement", des "passages d'échelons", et il bénéficiera même d'une réduction conséquente s'il s'y inscrit dès la fin du Forum initial.

Renforcer la compétence:
Les animateurs sont TOUS de purs produits Landmark et ils sont aidés par un grand nombre de bénévoles. Quant à l'argent récolté par LE, comptez 3500F x 150 adhérents x 12 mois, à raison de deux Forums mensuels. Où, et à qui, vont ces sommes astronomiques ? Que financent-elles ? Ces stages ont pourtant pignon sur rue à Paris et dans plusieurs capitales du monde, et certaines entreprises y envoient d'office leurs salariés !

Les Forums dits "de perfectionnement" sont de véritables écoles de coaching pour ceux qui veulent mettre en application les méthodes LE dans leur travail ou devenir un jour à leur tour formateur LE.

L'Organisation Landmark Education a été classée SECTE par le rapport parlementaire de décembre 1995 parce qu'il y a eu un suicide, des névroses réactionnelles et des psychoses révélées, comme des états schizophréniques ,ont été rapportés chez des adeptes dans les suites directes de ces forums. Car les personnalités fragiles émotionnellement - même temporairement - y sont totalement déstabilisées, déstructurées.

Après avoir été sous contrôle durant des mois, elles sont littéralement lâchées dans la nature ! A moins qu'elles ne choisissent de continuer à se perfectionner et qu'elles payent pour de nouveaux "Forums de perfectionnement" … Et le leur dire ne sert à rien car le conditionnement est habile, profond, et totalement insoupçonnable pour celui qui est piégé.
Les Forums Landmark Education sont admis dans notre société (laquelle donc en cautionne les méthodes), en toute liberté de détruire ! Comme d'ailleurs d'autres sectes ou groupes sectaires qui ne rencontrent que peu d'entraves dans leur fonctionnement interne (et aucune dans leur propagande sur Internet). Comment expliquer que perdurent de telles pratiques de manipulations mentales à effets pervers dans le pays qui se dit celui des Droits de l'Homme ?

Chaque année Landmark Education fait des milliers de nouveaux adeptes. Dites-vous que l'un d'eux pourrait un jour être votre enfant, votre conjoint, l'un de vos parents, l'un de vos amis, l'un de vos collègues de travail … ou vous-même.
http://prevensectes.com/landmar3.htm


Dernière édition par Jean Langlois le Lun 17 Mar 2008 - 11:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24040
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Landmark 2 Médias   Lun 25 Fév 2008 - 20:41

LANDMARK EDUCATION : UNE SECTE ?
L'Express


15-05-2007
…….Quant aux revenus générés par l’organisme, ils ont de quoi donner le tournis : 70 millions de dollars en 2004, 86 millions en 2006 – soit une croissance de 22 % en deux ans.

......La formule d’une telle popularité ? Chacune et chacun constitue un maillon de la chaîne du processus de recrutement de Landmark Education : une recrue devient recruteur, la dernière soirée du Forum étant réservée à l’enrôlement de nouveaux participants. Votre ami(e), vos parents ou votre conjoint(e), tous sont susceptibles – et fortement encouragés – de vous inviter à vivre cette expérience.

Les avis sont cependant partagés sur les méthodes de l’entreprise, et si certains y trouvent leur compte, d’autres y laissent des plumes... à plusieurs centaines de dollars. Une partie de la controverse entourant actuellement Landmark Education porte notamment sur ses techniques de recrutement, régulièrement associées, par de nombreux médias et organismes anti-sectes, à du harcèlement.

La chaîne française France 3, dans son émission « Pièces à conviction » tournée à l’intérieur du Forum a même voulu montrer que les cours intensifs de Landmark s’apparenteraient à du lavage de cerveau. On y voit des scènes très dures, comme par exemple un leader insultant, se moquant d’une femme en larmes et la réprimandant devant un parterre de participants. Un expert en psychologie y explique notamment comment Landmark « casse » la personne, par des méthodes totalitaires.

De son côté, l’Américain Rick Ross, au moyen de sa fondation, mène une bataille sans relâche contre Landmark Education. Régulièrement appelé à témoigner en tant qu’expert en matière de groupes sectaires, au tribunal mais aussi auprès des médias et agences gouvernementales, il accuse l’organisme éducatif, avec des milliers de documents à l’appui, d’utiliser des méthodes « destructrices », « potentiellement dangereuses ».
Landmark répond aux critiques et accusations par l’action en justice, démentant le caractère violent de ses méthodes et citant sans hésitation le docteur en psychologie Raymond D. Fowler – lui-même landmarkisé – dans son rapport sur le groupe : « À mon avis, le forum n’est pas une secte ».

Au Canada, le gouvernement fédéral ne fait aucune différence entre église et secte. Un organisme comme Landmark Education y est donc autorisé, à moins que son extrême dangerosité ne soit prouvée. En Allemagne, en Autriche, en Belgique et en France en revanche, Landmark est répertorié comme une secte, répondant aux caractéristiques suivantes : exigences financières exorbitantes, rupture avec l'environnement d'origine, embrigadement des enfants, tentatives d'infiltration des pouvoirs publics, etc. Landmark a d’ailleurs fermé son antenne parisienne après la diffusion de l’émission sur France 3.

Stéphanie Palisse

http://www.lexpress.org/index.php?id=89&option=com_content&task=view


Dernière édition par Jean Langlois le Lun 17 Mar 2008 - 11:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24040
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Landmark 2 Médias   Lun 25 Fév 2008 - 20:48

[size=18]Mind game courses aimed at public sector workers
The Times, July 22, 1992
By Ray Clancy

STRATHCLYDE Regional Council, Britain's biggest local authority, was approached informally by followers of Werner Erhard about training programmes for staff after at least three councillors had attended courses. A number of other councils have also been contacted.

The approach to Strathclyde comes at a time when there is concern about consultants offering management and staff training courses that are conducted by people who have no medical training in psychiatry.

Frank Pignatelli, director of education at Strathclyde, was invited by a councillor to an introductory session organised by Landmark Education, a London group connected with Erhard, held at the Lorne Hotel, Glasgow.

He was so appalled by the meeting, which included a lot of hugging, that he warned his staff that the group was working through councillors who had attended courses to seek further recruits. He described their opinions as ''alien to the Scottish culture''. The council has been conducting an investigation. ''I felt severely sceptical and cynical,'' Mr Pignatelli told his colleagues.

Attempts by Landmark Education and other groups offering similar courses to move into the public sector are taking place amid growing concern at the effects on some professionals who have been to corporate or individual seminars.

The Times has spoken to several people who have suffered ill effects and to their families and friends. Many are reluctant to discuss their experiences and those examples we quote have asked us to change their names.

Anne, 32, is suing her former employer for personal injury after she suffered a nervous breakdown as a result of a four-day course organised by outside consultants. She has also issued writs against the consultants.
She had recently been appointed personnel manager in charge of a large department when she was sent with 11 colleagues to a management training seminar at a country house hotel in the Cotswolds.

''I was told I had to attend the course but was not given any specific details as to what it would entail. No information was made available about the structure or what we were going to study.''

From the outset she was unhappy about the woman running the course whom she describes as ''dominant and aggressive''. The woman told Anne that she did not believe in the concept of God and that she ''had no God''.
''I thought this was a pretty weird way of looking at things. When, during the course, she talked about the empowered person I realised that the course was not following traditional business lines.''

Phrases like ''freedom from shoulds, orientation to workability'' were used and graphs illustrated with mystical style circles and crystals. ''I underwent three days of subtle criticism which culminated in me being subjected to bullying in front of the whole group,'' Anne said.
She found herself the odd one out. Psychiatrists say that, because humans thrive on a ''sheep mentality'' where we like to follow others, it is difficult to resist when you are the odd one out.

''It was dangerous and damaging. I was being shouted at, told I was unfit to do my job. I was taken to one side and counselled by the woman running the course. She even got me to agree to leave my job. The next morning I vomited, I was in a terrible state. I now realised that I left that course in a state of partial breakdown and it has wiped out four years of my life.''

Anne told her senior manager about what happened on the course. He told her there was a second part four months later but she refused to attend. ''I had been subjected to four days of engineered stress and amateur psychology. I was not going to put my self through anymore.'' Later she was asked to resign. ''My boss said to me 'at least you won't have to go on the second course' but I felt free, I left and walked into the fresh air.''

Anne visited her GP who diagnosed severe depression. She took another job but left after ten days because she found herself unable to cope. ''Everyday when I arrived at work the course just came back at me.'' Her doctor recommended therapy and she was refered to a psychiatrist. ''I took up cross stitch embroidery with a vengeance just to occupy my mind without stressing it.''

Anne then went back to her former employers to ask for help in paying her therapy fees. They offered Pounds 500 but she refused the payment and is taking legal action instead. It will be a test case.

Charles, 26, who attended a self-improvement course, has found that his work as an accountant has been severely affected. Three days and one evening session of The Forum, run by Landmark Education, left him questioning everything in his life including his relationship with his wife and his work.

''When I had finished The Forum I felt as high as a kite. But when my wife asked me what I had learnt I could not be specific. I felt I had been born again. I had promised not to talk about the course except in the context of persuading others to sign up so it was difficult to have a normal conversation,'' he said.

Melanie, his wife, was horrified. ''My husband was not my husband anymore. He kept talking about the power of the being, living in the stands and getting in and getting out of it. It was really weird. When I tried to ask him what he meant by these words he could not explain. He also found it difficult to make decisions and he keeps changing his mind all the time. He seems to be questioning our relationship.''

Charles agrees he has difficulty making decisions. He has even considered going back and doing another course because ''it might help me. Everything is so difficult at the moment. I cannot make sense of my life.''


Dernière édition par Jean Langlois le Lun 17 Mar 2008 - 11:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24040
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Landmark 2 Médias   Lun 25 Fév 2008 - 20:52

NEW AGE GURU GOES INTO HIDING
Ben Macintyre, The London Times, July 22, 1992
………..
In 1991, several former employees brought lawsuits, charging him with crimes ranging from fraud to physical abuse, all of which he has denied.
In February last year, Erhard sold his American assets (valued at $45 million in 1989) to employees who had formed Transnational Education Corp., now called Landmark Trust. Days later, the Internal Revenue Service filed a $14.2 million tax lien against EST which was followed by liens on $6.9 million-worth of real estate belonging to Erhard. (A lien enables the IRS to seize and sell property if taxes are left unpaid.) But in August tax officials said they had been able to recover only $55,000 of the $5.5 million Erhard allegedly owed.

After two decades in the limelight, the cigar-smoking extrovert has disappeared. Last week, he was ordered to pay more than $380,000 to a woman who claimed she had suffered a mental breakdown after one of his courses.

Werner Erhard has not been seen in public for more than three months, and the Chicago-based Cult Awareness Network yesterday described his whereabouts as ''somewhat of a mystery''.
copyright 1992 The London Times[/size]

http://www.ex-cult.org/Groups/Landmark/landmark-cherries.dir/apostate/lecarchive/guruhide.htm


Dernière édition par Jean Langlois le Lun 17 Mar 2008 - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24040
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Landmark 2 Médias   Ven 21 Mar 2008 - 20:29

.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Landmark 2 Médias   

Revenir en haut Aller en bas
 
Landmark 2 Médias
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suppression médias
» Dictionnaire des médias : en gros
» Dictionnaire des médias - "Extraire"
» Liste des médias
» Insertion médias

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
RadioQuébec :: Landmark Education. En France une secte. Ici ?-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: