RadioQuébec

Ligne-ouverte
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Les francais : des étrangers ici.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24074
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Les francais : des étrangers ici.   Lun 10 Déc 2007 - 11:50

Citation :
«Le froid, c'est peut-être ce à quoi on s'est le mieux adapté, dit M. Claret. On est vraiment des étrangers, ici. On nous avait pourtant laissé entendre qu'on était les bienvenus.»
A quoi s'attendait-il ? Ils sont des étrangers.
Citation :
C'était inévitable: les frustrations d'une minorité d'immigrés français désillusionnés ont fini par déborder sur l'Internet. Salement. Yann Takvorian a vécu 12 ans au Québec avant de retourner en France, il y a quelques mois. ....Le site de M. Takvorian compte des dizaines de témoignages..... Ils y critiquent la xénophobie ambiante, le corporatisme des ordres professionnels, le système de santé tiers-mondiste, les ratés de la réforme scolaire.
On les a bien eut Very Happy

Le texte est long mais il y a de la bouffe dedant.

Citation :
Le lundi 10 décembre 2007
«On est vraiment des étrangers, ici»
Isabelle Hachey
La Presse

On n'a pas entendu beaucoup de Français à la commission Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables. S'il y a une communauté que l'on croyait bien intégrée au Québec, c'est bien celle-là. Pourtant, certains d'entre eux subissent tout un choc culturel quand ils débarquent dans la Belle Province.

Rodolphe et Christina Claret ont adopté le Québec en mai 2005. Ils ont vendu leur resto et leur maison à Nice et sont partis avec leurs deux enfants pour ce qu'ils croyaient être le pays de toutes les chances. En février, ils retourneront en France. Amers, déçus et avec le désagréable sentiment d'avoir été bernés.

En presque trois ans, le couple a vécu de petits boulots, cumulé les échecs professionnels, encaissé un peu trop souvent à son goût les remarques sur les «maudits Français».

Pour eux, le choc culturel a été dur. «Le froid, c'est peut-être ce à quoi on s'est le mieux adapté, dit M. Claret. On est vraiment des étrangers, ici. On nous avait pourtant laissé entendre qu'on était les bienvenus.»

Avant de s'embarquer dans cette aventure, le couple avait assisté, en 2003, à deux réunions d'information de la délégation du Québec en France. «Ils nous ont bien vendu leur salade. C'était un beau «package», ils nous montraient des graphiques, des photos, raconte M. Claret. On avait envie d'y croire.».....

.....Chaque année, environ 3000 Français s'installent au Québec. C'est leur destination préférée en dehors de l'Europe. Le problème, c'est que plusieurs s'en font une image romantique et partent sur un coup de tête. Ils croient qu'ils n'auront pas à s'adapter puisqu'ils trouveront un bout de France en Amérique alors qu'ils émigrent dans une Amérique qui parle français. Nuance.

«Le premier choc pour les Français qui arrivent au Québec, c'est de se rendre compte que les Québécois ne sont pas des Français. Il y a toute une différence de culture, un côté nord-américain auquel ils ne s'attendaient pas», explique Maguelone Boé, psychothérapeute qui vient en aide à ses compatriotes en détresse.

Mais le malaise ne s'arrête pas là, selon Olivier Perez, directeur général de l'Union française à Montréal. «Il y a un certain nombre de choses qui agacent la communauté française. Le terme «maudit Français», pour nous, ça commence à devenir un terme raciste.» Mme Manauté, qui a quitté le Québec en 2004, a durement vécu sa condition de minorité audible. «Je finissais par ne plus vouloir parler en public pour ne pas me faire repérer!»

C'était inévitable: les frustrations d'une minorité d'immigrés français désillusionnés ont fini par déborder sur l'Internet. Salement. Yann Takvorian a vécu 12 ans au Québec avant de retourner en France, il y a quelques mois. Là-bas, raconte-t-il dans son site, immigrer-contact.com, il se sent «plus homme» et n'a plus à «baisser la tête comme avant, devant ces matrones misandres qui conduisent cette province».

Le site de M. Takvorian compte des dizaines de témoignages, parfois très virulents, d'immigrés déçus de leur expérience au Québec. Ils y critiquent la xénophobie ambiante, le corporatisme des ordres professionnels, le système de santé tiers-mondiste, les ratés de la réforme scolaire.

Bien que très marginaux, des sites comme celui-ci ou comme bienvenue-au-quebec.com, encore plus venimeux, servent de défouloir à ceux qui avaient cru trouver ici un eldorado mais qui se sont butés à une réalité moins rose, dit M. Perez. «Ils y ont cru, ils ont voulu et, finalement, ils se sont rendu compte que ce n'était pas possible.»

Pour la plupart des Français, le vrai problème reste la non-reconnaissance de leurs diplômes au Québec. «Le gouvernement sélectionne ses immigrants qualifiés sur leurs diplômes, mais les ordres professionnels leur interdisent le droit d'exercice et le gouvernement s'en lave les mains. J'ai vécu dans 10 pays, j'ai été ingénieur partout sauf au Québec», dénonce M. Takvorian, joint par téléphone.

«La plupart des gens sont déçus de la situation, confirme M. Hairaud. Ils ne comprennent pas pourquoi c'est si compliqué alors qu'on les a sélectionnés justement sur la base de leurs diplômes et de leur expérience.» Mme Manauté, 60 ans, en rage encore: «Vous nous traitez comme si nous sortions de l'école!»

En juillet, le premier ministre Jean Charest a promis de régler le problème pour fêter le 400e anniversaire de la fondation de Québec, l'an prochain.

«Si on règle effectivement ce problème, le flux migratoire français va être beaucoup plus dense», prédit M. Lubrina. D'ici là, ajoute-t-il, le Québec restera plutôt une porte de sortie pour les immigrés déçus. «Dans mon entourage, au moins la moitié sont partis», soutient M. Claret. Comme beaucoup d'autres, il affirme que «70% des Français retournent dans leur pays». Mais personne ne peut fournir une étude pour appuyer ce taux d'échec astronomique.

Depuis des années, la proportion de Français qui retournent en France fait l'objet d'une importante controverse. «Il y a une forte légende urbaine à ce propos», déplore M. Fradette. Selon le Ministère, qui jumelle ses données avec celles de la régie de l'assurance maladie, seulement 20% des Français quittent la province.

Mais si le Québec reste sourd aux doléances de la communauté française, il risque d'en payer le prix, soutient M. Lubrina. «La réputation du Québec commence à être altérée par les propos que tiennent les immigrés frustrés qui rentrent au pays. Cela va devenir contre-productif pour le Québec.» Déjà, ces griefs ont trouvé écho en août dans un article du Wall Street Journal en ligne, intitulé Les échecs de l'immigration française au Québec: aller simple vers les problèmes?

«Ici, en France, quand je parle du Québec, soit on me dit qu'on y est allé en vacances, soit on connaît plein de monde qui en est revenu dans la misère et la rage. Ce n'était pas comme ça il y a 15 ans, affirme M. Takvorian. Le Québec n'est pas le pays de cocagne qu'on leur a vendu.»

Pour Rodolphe Claret, le rêve a pris fin depuis longtemps. Et le réveil a un goût bien amer. «J'ai perdu trois ans de ma vie.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
doubledry



Nombre de messages : 825
Localisation : Québec 3eme arrondisement
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Les francais : des étrangers ici.   Mar 11 Déc 2007 - 23:45

Lu sur le site bienvenue-au-québec.com...

''La fin de l’année 2007 approche, et comme toutes les années, l’heure est venue de faire le bilan de cette année supplémentaire à supporter un peuple qui m’apparaît de plus en plus comme un sous-peuple.

Mon voyage en France m’a fait un énorme bien, et le fait de travailler avec des français a réveillé et re-dopé cette profondeur d’analyse qui commençait à errer dans un coma profond, comme si le froid québécois pouvait avoir une incidence.

Depuis quelques mois, nous sommes en réflexion sur notre avenir (et surtout celui de nos enfants), et nous commençons à planifier notre départ, car il apparaît évident que la situation va devenir de pire en pire au Québec. L’image internationale du Québec s’effrite dangereusement, et la vie est devenue très chère.

Et c’est marrant comme un déclic peut secouer des habitudes de vie, et nous prenons brusquement conscience qu’il faut agir rapidement et que le bateau commence à sérieusement couler de manière accélérée.

Le pire est cette habitude de s’accommoder d’un travail fait à l’à peu près.

Dernièrement, j’ai eu en ma possession le travail d’un québécois, assez visible, et qui semblait posséder une bonne réputation. J’ai eu dans mes mains de dizaines et des dizaines de travaux faits par des québécois, et comme d’habitude, j’ai eu un document bâclé, approximatif et bourré de fautes d’orthographe.

Et, devinez ce que présentait le dernier travail entre mes mains….

Ce qui est frappant, c’est la capacité d’un grand nombre de québécois de savoir bien communiquer, et de donner l’impression que ce sont des élites, où de bien maîtriser le sujet.

Je serais mauvaise langue si je disais qu’ils sont tous comme ça, car il y en a des très bons, mais majoritairement, ceux-ci ne vivent pas au Québec.

Mario D....... est le québécois type, qui est un ignorant, parle pour ne rien dire et dit souvent des conneries, va dans le sens où il y a quelque chose à grappiller (une vraie girouette), et au bout du compte produit des choses médiocres.

Pourquoi, je me réveille aujourd’hui ?

Parce que la vie devient insupportable au Québec, et que l’argument de la qualité de vie ne suffit plus pour vivre ici, car ce n’est pas vrai.

Depuis 10 ans que nous supportons la médiocrité de ce sous-peuple, le vent commence à tourner pour cette population qui constitue une minorité ethnique intolérante au sein du Canada.

Les technologies de l’information permettent aujourd’hui de montrer la réalité des choses, et par conséquent de montrer ce qu’est un québécois, et comment il travaille.

Un québérkois :

sait faire semblant d’être bon
ne sait pas écrire
se satisfait de tâches approximatives
ne sert pas à grand chose

En résumé, un québérkois ne peut servir qu’au Québec, alors dans un Québec en passe de s’éffondrer...''


Dernière édition par le Mar 11 Déc 2007 - 23:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doubledry



Nombre de messages : 825
Localisation : Québec 3eme arrondisement
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Re: Les francais : des étrangers ici.   Mar 11 Déc 2007 - 23:49

Ce a quoi un Québecois répond:

''bien que je soit québecois, je partage un certain nombre de vos affirmations. Cependant, je trouve votre discours totalement méprisant et hautain... comme si combatre le rascisme des uns par son propre rascisme était mieux... comme si le dénigrment de cette sous race était acceptable... Vous vous êtes jamais demandé si parfois la reaction face à vous n’était pas dû à votre attitude ?

pour ce qui est de la qualité du français, je ne peu pas commenté étant moi même pas très fort en français, mais pour avoir été en France au printemps, j’ai été stupéfait de voir à quel point des mots élémentaires de la langue étaient remplacés par des anglisismes... à quel point les Français du Nord était méprisant envers les Québecois (et possiblement d’autre ethnie) par rapport aux belges et au Français du sud.

pourquoi êtes vous partie de la France ? J’imagine que vous n’étiez pas contant de votre situation, maintenant au Qc vous n’étes tjr pas contant de votre situation. Faites vous une faveur et débarasser vous de ces gens à l’accent inioble aller rester au USA, en chine, au UK, en thailande... il y aura tjr des gens rasciste, méprisant, lâche boulshiteux, incompétant etc, cela dépend d’où vous posez les yeux...

Je/j’ai travail/é avec des français et des belges et la plus part sont très heureux ici, ils ne retourneraient pas en France puisqu’ils appércient leurs situation ici ( et je parle ici principalement de haut diplômé, de gens très cultivés et agréables à cotoyer...ils ne ce plaignent pas de rascisme, ils posent leurs yeux sur ce qui est positif pour eux). qui plus est, pour avoir parler à plusieurs Français au court de mon voyage, ton pays natal est loins d’être si merveilleux, bcp de problèmes sont les mêmes et certain mon fait part de leur honte des râleurs de ton genre

aucun pays n’est parfait, le quebec ne fait pas exception à la règle loins de là, j’ai aussi des inquiètudes face à notre avenire, car une partie du peuple qc est dynamique, créative, bien formé (quoi que vous en disiez)et prêt à mettre les mains à la pâte l’autres correspond à votre descritpion, il y aura bcp de retraité pour peu de contribuable, mais face à l’adversité et aux difficultés 3 choix s’offre à nous : 1-ce sauver en courant et aller voir si l’herbe est plus verte chez le voisin 2-mettre les mains à la pâte et essayer de faire un monde meilleur par des actions concrètes 3- râler et empoisonner la vie des gens au tour et donc subir du rejet.

en terminant quelqu’un qui ne signe pas ces opinions c’est un peureux, alors en peureux, court, rentre chez toi, puisqu’ici tu ne cotois qu’un sous peuple dégénéré... moi je reste ici avec un entourrage de bon vivant, acceuillant,ouvert et intelligeant. Les autres sont devant leur TV à écouter les télé réalité et autre stupidité JSC''


Suis-je le seul à penser que le kébékoé vient de donner raison au maudit français prétentieux??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24074
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Les francais : des étrangers ici.   Mer 12 Déc 2007 - 11:55

Oui, si si, tout à fait Laughing

J'ai eut dans mon environnement pendant qq années une gang de francais.

Le niveau intéllectuel des débats ne serait-ce qu'autour d'une partie de hockey était une coche au-dessus.

Vocabulaire, culture générale, esprit critique, cohérence, etc.

Mais les quebecois sont pas mal plus gentil. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les francais : des étrangers ici.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les francais : des étrangers ici.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vote des étrangers : Giberville consulte
» Ces aliments étrangers que tu as adoré... et détesté !
» La part des étrangers dans les délits passée au crible
» Expulsions des étrangers : le nouveau gouvernement va avoir du travail pour rétablir la justice et l’égalité
» Plus de 1.000 soldats étrangers morts en Afghanistan depuis 2001

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
RadioQuébec :: Sujet libre-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: