RadioQuébec

Ligne-ouverte
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24099
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Jeu 15 Nov 2007 - 12:21

Citation :
Le jeudi 15 novembre 2007
Le Venezuela «va commencer à développer son énergie nucléaire»
Agence France-Presse
Paris

Le Venezuela «va commencer à développer son énergie nucléaire à des fins pacifiques, comme le font le Brésil et l'Argentine», a déclaré le président vénézuélien Hugo Chavez dans un entretien que devait diffuser jeudi la chaîne d'information en continu France 24.

M. Chavez était interrogé sur son soutien à l'Iran où il se rendra avant une visite officielle en France mardi. Téhéran est accusé par les États-Unis de développer l'arme atomique sous couvert d'un programme nucléaire civil.

«En ce qui me concerne, j'exige le respect pour l'Iran. Nous sommes avec l'Iran et non, je ne crois pas que l'Iran fabrique la bombe atomique. L'Iran développe son énergie nucléaire à des fins pacifiques, j'en suis sûr», a-t-il dit, selon les propos traduits par la chaîne.
http://www.cyberpresse.ca/article/20071115/CPMONDE/71115076/-1/CPMONDE


Dernière édition par Jean Langlois le Mar 25 Mar 2014 - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Jeu 15 Nov 2007 - 13:45

un autre malade,sauf que lui,il est un peu proche des USA.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24099
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Sam 17 Nov 2007 - 22:59

Citation :
Le samedi 17 novembre 2007
Chavez s'en prend aux États-Unis au sommet de l'Opep
Jean-Louis DoubletAgence France-PresseRiyad

Le troisième sommet des chefs d'État de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'est ouvert samedi à Riyad sur une mise en garde du président Chavez aux États-Unis, alors que les prix de l'or noir se situent à des niveaux quasi-records.

«Si les Etats-Unis commettent la folie d'envahir l'Iran ou d'agresser à nouveau le Venezuela, alors le prix du pétrole n'atteindra pas 100 dollars, mais 200 dollars», a déclaré M. Chavez, au cours de son intervention à l'ouverture du sommet, auquel participe également le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

«Le pétrole est la source de toutes les agressions» dans le monde, a encore affirmé le président vénézuélien, ajoutant que c'était la «raison sous-jacente» de la guerre en Irak et des menaces contre l'Iran.

L'Opep «devrait s'établir comme un agent géopolitique actif», a encore déclaré M. Chavez dans le premier discours prononcé pendant ce sommet qu'il ouvrait en tant qu'hôte de la précédente réunion de Caracas, en 2000.

S'exprimant sitôt après le président Chavez, le roi Abdallah d'Arabie saoudite a estimé pour sa part que le pétrole ne devait «pas se transformer en outil de conflit».

Selon lui, l'Opep a «deux objectifs principaux: la protection des pays membres et de l'économie mondiale» et s'oppose aux «perturbations inopinées des prix du pétrole».

Le souverain saoudien a également annoncé la création d'un fonds doté de 300 millions de dollars pour la protection de l'environnement, financé par l'Arabie saoudite.

Il s'agit du troisième sommet de l'Opep, fondée en 1960, après ceux d'Alger en 1975 et de Caracas. Il doit s'achever dimanche avec la publication d'un communiqué final.

Les membres actuels de l'organisation sont l'Algérie, l'Angola, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, l'Indonésie, l'Iran, l'Irak, le Koweït, la Libye, le Nigeria, le Qatar et le Venezuela.

L'Equateur, dont le président Rafael Correa participe au sommet, doit réintégrer formellement l'Opep ce week-end après l'avoir quittée en 1992 pour ne pas être soumis à ses quotas de production.

Les dirigeants de l'Opep ont indiqué ces derniers jours qu'il ne fallait pas s'attendre à une augmentation de leur production malgré le haut niveau des cours qu'ils attribuent essentiellement à la spéculation financière.

Une éventuelle décision sur ce point a été renvoyée à la conférence ministérielle de l'Opep début décembre à Abou Dhabi.

Les prix du pétrole ont augmenté de près de 70% depuis un an et se situent actuellement un peu en-dessous de 100 dollars.

Le sommet s'est ouvert en l'absence du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi qui ne s'était également pas rendu au sommet de la Ligue arabe organisé en mars dans la capitale saoudienne en raison des relations tendues qu'il entretient avec l'Arabie saoudite.

Le président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono était également remplacé par son vice-président Jusuf Kalla.

La capitale saoudienne a été soumise à d'importantes mesures de sécurité, les rues de la ville se retrouvant vidées de leurs habitants qui ont reçu deux jours de congés pour l'occasion.

Lors de la préparation du sommet, des divergences sont apparues entre Iraniens et Vénézuéliens d'un côté et Saoudiens de l'autre sur la nécessité de faire figurer dans le communiqué final une référence à la dépréciation du dollar.

Les Iraniens, soutenus par les Vénézuéliens y étaient favorables mais le secrétaire général de l'Opep Abdallah el-Badri a affirmé que «le dollar ne serait pas dans le communiqué final» du sommet.

Les prix du pétrole sont fixés en dollars sur les marchés mondiaux et le fait que la devise américaine a perdu 25% de sa valeur face à l'euro ampute les revenus des pays producteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24099
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Dim 18 Nov 2007 - 19:32

geek
Citation :
Au sommet de l'OPEP
Hugo Chavez promet une hausse du prix du pétrole en cas d'attaque américaine
Associated Press (AP)
17/11/2007 20h17


.....Le président vénézuélien Hugo Chavez a prévenu samedi qu'une attaque américaine contre son pays ou l'Iran entraînerait un doublement du prix du pétrole, et appelé ses partenaires de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) à se rassembler pour incarner «l'avant-garde du combat contre la pauvreté»....
http://www.canoe.com/infos/international/archives/2007/11/20071117-201747.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24099
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Dim 2 Déc 2007 - 9:27

Citation :
Le dimanche 02 décembre 2007
Venezuela: les électeurs se prononcent sur projet de Chavez
Associated Press
Caracas

Le président Hugo Chavez joue gros dimanche: les électeurs vénézuéliens se prononcent par référendum sur des réformes constitutionnelles qui élargiraient considérablement ses pouvoirs et lui permettraient notamment de briguer un nombre illimité de mandats.......

......M. Chavez a averti vendredi ses détracteurs qu'il ne tolérerait aucun acte de violence. Il a également menacé les États-Unis de couper l'approvisionnement en pétrole si Washington s'immisce dans le scrutin. «Dans le cas d'une agression de la part du gouvernement américain, nous n'enverrions plus de pétrole à ce pays», a-t-il répété samedi. «Oubliez notre pétrole».........

.......Devenu la bête noire de Washington et le leader de gauche sud-américain le plus en vue depuis sa première élection à la présidence en 1998, Hugo Chavez joue gros. La réforme lui permettrait de se représenter en 2012, ce que lui interdit pour l'instant la Constitution. Et il n'a pas caché qu'il souhaitait -»si Dieu me donne la vie et son aide»- enchaîner les mandats pendant les décennies à venir.

Le mandat présidentiel serait en outre prolongé de six à sept ans. Parmi les 69 amendements constitutionnels figurent également des dispositions pour créer des formes de propriété collective, la suppression de l'indépendance de la Banque centrale, ou encore la nomination directe de responsables provinciaux et municipaux par le président.

L'ONG Human Rights Watch a averti que ces réformes menaçaient les droits fondamentaux, notamment une disposition permettant au chef d'État de déclarer l'état d'urgence pour une durée illimitée, pendant laquelle des suspects pourront être détenus sans inculpation formelle et la presse censurée.
http://www.cyberpresse.ca/article/20071202/CPMONDE/71202003/-1/CPMONDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24099
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Dim 2 Déc 2007 - 19:58

Citation :
Le dimanche 02 décembre 2007
Référendum au Venezuela : les jeux sont faits
Agence France-Presse
Caracas

Les bureaux de vote ont officiellement fermé dimanche au Venezuela après un référendum sur la réforme constitutionnelle lancée par le président Hugo Chavez, visant à instaurer un État socialiste et à renforcer ses pouvoirs, ont annoncé les autorités.

Toutefois, la loi électorale autorise la poursuite des opérations de vote dans les bureaux où de longues files d'attente n'ont pas permis à l'ensemble des électeurs d'accomplir leur devoir civique dans les temps.

«Une fois de plus, le Venezuela a montré au monde entier qu'il était un pays démocratique», a déclaré la présidente du Conseil national électoral (CNE), Tibisay Lucena se félicitant de la forte participation, lors d'une conférence de presse.

Affirmant que les opérations de vote s'étaient bien déroulées, Mme Lucena a précisé qu'elle ne diffuserait les premiers résultats qu'au moment de la fermeture de l'ensemble des bureaux. La présidente du CNE a indiqué ne pas être en mesure de préciser le temps nécessaire avant cette fermeture totale.

Le ministre de la Défense Gustavo Rangel BriceÀo a confirmé, pour sa part, que «de nombreux centres de vote avaient fermé» et que «le décompte des suffrages avait commencé».

Quelque seize millions de Vénézuéliens étaient invités à choisir d'adopter ou non une réforme qui autoriserait M. Chavez à se présenter sans limite de mandats à la présidentielle et à censurer la presse en cas de crise.

Elu depuis 1999 à la tête de ce puissant pays pétrolier d'Amérique latine, cet ancien officier putschiste de 53 ans, allié de Cuba et de l'Iran, n'a jamais perdu le moindre scrutin jusqu'à présent.

Il s'est engagé dimanche à respecter le verdict des urnes «quel qu'il soit», exhortant ses opposants à en faire de même.

Les derniers sondages d'avant scrutin avaient prédit un résultat extrêmement serré, faisant planer des craintes de possibles violences.

Le port d'armes, ainsi que les manifestations à caractère politique, ont été interdits à l'occasion du référendum dans ce pays où le taux d'homicides par arme à feu est l'un des plus élevés au monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Dim 2 Déc 2007 - 22:12

CARACAS (Reuters) - Venezuelan President Hugo Chavez appeared headed for victory on Sunday in a referendum on allowing the leftist to rule for as long as he keeps winning elections, government-linked sources said, citing exit polls.


Three exit polls showed the anti-American leader won by between six and eight percentage points in a vote where turnout was low, the two sources said.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Lun 3 Déc 2007 - 7:48

CARACAS, Venezuela - Humbled by his first electoral defeat ever, President Hugo Chavez said Monday he may have been too ambitious in asking voters to let him stand indefinitely for re-election and endorse a huge leap to a socialist state.


"I understand and accept that the proposal I made was quite profound and intense," he said after voters narrowly rejected the sweeping constitutional reforms by 51 percent to 49 percent.

Opposition activists were ecstatic as the results were announced shortly after midnight — with 88 percent of the vote counted, the trend was declared irreversible by elections council chief Tibisay Lucena.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24099
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Lun 3 Déc 2007 - 8:43

Ca a passé près d'un président à vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Lun 3 Déc 2007 - 11:55

Je suis content de m'avoir trompé.

J'ai juste une question: il va être la belle-mère de qui en 2012? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24099
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Mar 11 Déc 2007 - 15:24

Citation :
«Vous avez une dette envers moi», a dit Chavez, s'adressant au peuple vénézuélien, qui l'a «laissé tomber» lors du référendum où il cherchait à acquérir plus de pouvoirs.
geek
Citation :
Le mardi 11 décembre 2007
Chavez change l'heure au Venezuela
Nicolas Bérubé
La Presse
Los Angeles

Les 27 millions de Vénézuéliens se sont réveillés dans un nouveau fuseau horaire hier matin - et cela n'a rien à voir avec le changement d'heure automnal ou la dérive des continents.

Quelques jours après avoir encaissé une défaite référendaire crève-coeur, le président Hugo Chavez vient d'ordonner un changement d'heure au Venezuela, en créant un nouveau fuseau horaire établi 30 minutes plus tôt que l'ancien.

Selon Chavez, cette modification permettra aux écoliers de se lever en même temps que le soleil, et leur donnera quelques minutes additionnelles de clarté après la fin des cours. «C'est une mesure qui a des bienfaits pour toute la population, c'est prouvé scientifiquement», a-t-il déclaré.

C'est d'ailleurs le ministre des Sciences et de la Technologie, Hector Navarro, qui a fait le point sur le changement d'heure dimanche. «Le cerveau humain est conditionné par la lumière du soleil», a-t-il dit, durant un long discours visant à expliquer le changement.

La décision de Chavez place le Venezuela à 30 minutes de ses voisins, ce qui isole davantage le pays et pose une multitude de problèmes pour les Bourses et les échanges internationaux.

Selon le président de l'Association des lignes aériennes du Venezuela, Roberto Pulido, le geste de Chavez donne du fil à retordre aux compagnies aériennes et aux voyageurs.

«Le changement va affecter plusieurs vols, et plusieurs compagnies aériennes n'ont pas encore changé leur horaire. Cela va entraîner des coûts additionnels, parce qu'il faut mettre à jour tous nos systèmes», a-t-il dit.

La décision de créer un nouveau fuseau horaire a été accueillie plutôt froidement dans les rues de Caracas, où les habitants se sont dits étonnés de la démarche du président. «C'est typique de Chavez de vouloir changer des choses pour rien, a confié une ménagère de Caracas au journal local El Universal. Notre président aime montrer qu'il est le patron. Je pense que le changement d'heure ne fera aucune différence dans la vie des enfants ou de quiconque», a-t-elle dit.

Annoncée par décret le 27 novembre, la nouvelle du changement d'heure était passée largement inaperçue au Venezuela, où la question du référendum constitutionnel demandé par Chavez dominait l'actualité. Ce n'est qu'en fin de semaine que les journaux y ont donné de l'importance.

Le changement d'heure survient au moment où Chavez durcit le ton envers ses opposants, qui ont remporté une victoire à l'arraché lors du référendum du 2 décembre.

Ayant d'abord accepté sa défaite avec honneur et résignation, Hugo Chavez a semblé plus combatif la semaine dernière, accusant ses opposants de «ne pas savoir quoi faire de leur victoire» et affirmant son désir de gouverner «de manière plus autoritaire» à l'avenir.

«Vous avez une dette envers moi», a dit Chavez, s'adressant au peuple vénézuélien, qui l'a «laissé tomber» lors du référendum où il cherchait à acquérir plus de pouvoirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24099
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Chavez fait des petits en Bolivie.   Dim 16 Déc 2007 - 12:27

Est-ce que la Bolivie va aussi se mettre à menacer les states ?
Citation :
Bolivie
La société divisée sur le projet de réforme de la constitution d'Evo Morales
Associated Press (AP)
15/12/2007 19h25

Des dizaines de milliers de Boliviens, hostiles à la réforme de la constitution initiée par le président Evo Morales, ont manifesté leur mécontentement samedi dans l'Est du pays......

......Pour le président, il s'agit de revenir sur ce qu'il décrit comme des siècles de discrimination de la part d'une classe politique corrompue et dominée par des descendants d'Européens.

Une autre disposition prévoit également la possibilité pour Morales de se présenter autant de fois qu'il le souhaite à l'élection présidentielle......

....Soucieux de préserver sa légitimité acquise dans les urnes, le président bolivien s'est engagé à organiser rapidement un référendum sur son maintien à la tête de l'État.
http://www.canoe.com/infos/international/archives/2007/12/20071215-192510.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24099
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Dim 30 Déc 2007 - 11:16

Quel spectacle de mauvais goût.
Citation :
Le dimanche 30 décembre 2007
Otages: le coordinateur de la mission a reçu les coordonnées
Agence France-Presse
Bogota

Le coordinateur de la mission chargée du rapatriement de trois otages des Farc en Colombie a reçu de la guérilla les coordonnées du lieu de libération des otages, a annoncé dimanche la radio colombienne Caracol, citant des sources du gouvernement.

Ramon Rodriguez Chacin, désigné par le président vénézuélien Hugo Chavez comme coordinateur de l'opération, fait actuellement route depuis Caracas vers l'aéroport colombien de Villavicencio, d'où doivent décoller les appareils chargés d'aller chercher les otages.......

.......Les otages, que la guérilla a promis de relâcher par «reconnaissance» envers M. Chavez, sont Clara Rojas, proche de l'ex-candidate à la présidence Ingrid Betancourt, son fils Emmanuel né en captivité, et l'ex-parlementaire Consuelo Gonzalez.
La tête de Chavez ne cesse de gonffler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24099
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Lun 31 Déc 2007 - 19:49

Est-ce qu'on aurait "informé" le président Colombien qu'il pourrait arriver au même résultat sans Chavez.
Citation :
Selon Hugo Chavez
Les FARC suspendent la libération des otages
Associated Press (AP)
31/12/2007 17h37


Les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) ont décidé de suspendre la libération de trois otages, selon ce qu'a annoncé lundi le président vénézuélien Hugo Chavez.

M. Chavez a fait état d'un message de la guérilla des FARC, selon lesquels des opérations militaires colombiennes les empêchent de libérer les trois otages censés être récupérés par des hélicoptères vénézuéliens.

Ils écrivent dans ce message que des opérations militaires en cours les empêchent de remettre, comme c'était leur souhait, les trois otages, Clara Rojas et son fils Emmanuel, ainsi que la parlementaire Consuelo Gonzalez

Le président Chavez a lu ce message lundi à la télévision publique vénézuélienne.

Face à cette situation, il a déclaré qu'ils pourraient envisager de changer les plans, avant de suggérer qu'un cessez-le-feu pourrait ouvrir certaines portes.

Cette annonce survient après quatre jours d'attente pour l'opération de récupération, basée dans la ville colombienne de Villavicencio, située à 75 km de Bogota.

Les autorités colombiennes ont nié toute interférence avec «l'opération Emmanuel», le Commissaire colombien pour la paix Luis Carlos Restrepo affirmant que les retards étaient du fait des FARC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24099
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Mar 1 Jan 2008 - 8:59

La foire commence .....
Citation :
Le mardi 01 janvier 2008
La libération des otages est «impossible maintenant»
Agence France-Presse
Caracas

........En outre, M. Uribe a affirmé aussi que les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) ne détenaient plus Emmanuel, l'enfant de trois ans de Clara Rojas, que la guérilla s'était engagée à libérer.

«Les Farc n'ont pas tenu la promesse de libérer les otages, car elles n'ont plus en leur pouvoir l'enfant Emmanuel», a déclaré M. Uribe.

Le président a créé la surprise en émettant l'hypothèse qu'un enfant, retrouvé en juillet 2006 dans le sud-est de la Colombie, puisse être le jeune Emmanuel. M. Uribe a proposé de réaliser un test ADN sur sa grand-mère qui se trouve à Caracas où elle attend depuis jeudi le retour des otages.

Réagissant à ces propos, Hugo Chavez a accusé le président Uribe de venir «dynamiter la troisième phase de l'opération». «Ne pouvait-il pas attendre un jour de plus?» avec cette histoire, a-t-il lancé........
http://www.cyberpresse.ca/article/20080101/CPMONDE/712311276/-1/CPMONDE
Chavez aura tout de même réussi à avoir les yeux du monde entier sur lui jusqu'à maintenant en cette période sans nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24099
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Mar 1 Jan 2008 - 14:40

La petite histoire derière l'histoire,:
http://www.liberation.fr/actualite/monde/301222.FR.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24099
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Lun 7 Jan 2008 - 20:27

Enfin quelqu'un de crédible pose les vraies questions.
Citation :
Le lundi 07 janvier 2008
Naomi Campbell séduite par «l'ange rebelle» Hugo Chavez
Agence France-Presse
Londres

Le mannequin britannique Naomi Campbell a interviewé le président vénézuélien Hugo Chavez pour le compte du magazine pour hommes GQ, le décrivant comme «un ange rebelle», un président proche du peuple «intrépide mais pas menaçant».

......En allant interviewer Hugo Chavez, la journaliste-mannequin dit avoir voulu vérifier l'authenticité de son image de «président du peuple». Assurant avoir trouvé les Vénézuéliens «plus heureux» qu'il y a dix ans, Naomi Campbell écrit: «les gens lui envoient des milliers de lettres tous les jours... Je crois fermement qu'il respecte ses engagements, aidant même ceux qui vivent en dehors de son pays».

«Chavez dit assurément ce qu'il pense. Je l'ai trouvé intrépide mais pas menaçant ni excessif. Peu importe ce que l'avenir nous réserve, pour moi, son rôle sera toujours celui d'un ange rebelle», écrit Naomi Campbell.

Quant aux réponses de l'intéressé, elles sont comme à l'habitude l'occasion de diatribes contre le président américain George Bush, accusé d'être «complètement fou», tandis que Condoleezza Rice est «la secrétaire d'État d'un gouvernement génocidaire».

Le président dit croire que George Bush «et ses compagnons» en veulent à sa vie et assure que les droits de l'Homme «sont respectés» au Venezuela et qu'«aucun pays au monde n'a autant de liberté d'expression».

Naomi Campbell a été impressionnée par la voix du président: «Il aime chanter. Je pense que s'il n'était pas président, il aurait beaucoup de succès en tant que chanteur latino», écrit le mannequin.
http://www.cyberpresse.ca/article/20080107/CPINSOLITE/80107075/-1/CPINSOLITE
Campbell est un bon exemple de ce que ca donne la sous-alimentation et la consommation de cocaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24099
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Lun 7 Jan 2008 - 21:53

Citation :
Otages des FARC
Bogota n'autorisera plus de missions internationales
Associated Press (AP)
07/01/2008 21h03

Le gouvernement colombien n'autorisera pas de nouvelles missions internationales visant à obtenir la libération d'otages des FARC, après l'échec de l'opération mise sur pied par le président vénézuélien Hugo Chavez à la fin du mois de décembre, a annoncé ce lundi le ministre des Affaires étrangères colombien.
http://www.canoe.com/infos/international/archives/2008/01/20080107-210345.html
Chavez osera-t-il organiser une opération secrète ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24099
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Mar 8 Jan 2008 - 20:39

Hugo, qu'on n'entend plus sur le sujet, était-il au courrant de ca au début de ses tractations ?
Citation :
Les Farc ignoraient où se trouvait le petit Emmanuel
08.01.08 | 22h55
PARIS (Reuters) - Les Farc ont tenté en vain en décembre de récupérer le petit Juan David (Emmanuel), l'enfant de la collaboratrice d'Ingrid Betancourt Clara Rojas, auprès du paysan auquel elles l'avaient confié.

Dans un entretien diffusé mardi soir par France 24, Jose Cristanto Gomez Tapiero, un père de sept enfants, explique avoir raconté pendant deux ans aux rebelles que Juan David se trouvait chez sa soeur, qui vivait à Bogota.


En réalité, le paysan avait emmené l'enfant à l'hôpital, qui lui en a retiré la garde.

"Le paysan a dénoncé les menaces des Farc aux autorités fin décembre, au moment où Hugo Chavez avait lancé depuis quelques jours l'opération 'Emmanuel'", explique France 24.

Selon son récit, ce n'est qu'à ce moment-là qu'il a fait le rapprochement avec le fils de Clara Rojas.

Depuis le 2 janvier, Cristanto Gomez Tapiero se trouve à Bogota avec sa famille sous la protection des autorités judiciaires qui lui ont accordé le degré de protection maximale des témoins, précise la chaîne.

L'opération de sauvetage menée à la fin de l'année pour récupérer Clara Rojas, son fils et une troisième personne sous l'égide du président vénézuélien Hugo Chavez a échoué.

Bogota et les Forces armées révolutionnaires de Colombie se sont rejeté mutuellement la responsabilité de l'échec. Le gouvernement colombien a souligné les "mensonges incohérents" des Farc sur le sort d'"Emmanuel."

Gérard Bon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24099
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Jeu 10 Jan 2008 - 20:35

Citation :
Libérées par les Farc, Rojas et Gonzalez sont à Caracas
10.01.08 | 23h01

Par Daniel Munoz

CARACAS/SAN JOSE DEL GUAVIARE (Reuters) - Les deux ex-otages colombiennes Clara Rojas et Consuelo Gonzales, libérées jeudi par les rebelles colombiens des Farc, ont atterri à l'aéroport de Caracas.

Souriantes, les deux femmes ont retrouvé leurs familles venues les accueillir avec des fleurs à l'aéroport de la capitale vénézuélienne.

Remises par les rebelles marxistes à une équipe de la Croix-Rouge près de San José del Guaviare, dans la jungle colombienne, elles ont été conduites tout d'abord à Santo Domingo, au Venezuela, à bord de deux hélicoptères.

De là, elles ont été transférées à bord d'un petit avion à destination de Caracas, où elles sont arrivées en fin d'après-midi.

Clara Rojas, 44 ans, ex-directrice de campagne d'Ingrid Betancourt toujours détenue par les rebelles, avait été enlevée avec la Franco-Colombienne le 23 février 2002. Ex-parlementaire, Gonzalez, 57 ans, avait été capturée l'année précédente.

Cette libération intervient une dizaine de jours après le fiasco d'une première tentative de sauvetage menée par le président vénézuélien Hugo Chavez.

Ce dernier, lors d'une allocution au palais présidentiel de Caracas, a annoncé la libération en milieu de journée. Il a précisé avoir parlé par téléphone aux deux femmes, ajoutant que celles-ci étaient en bonne santé.

"Je leur ai dit à toutes les deux: bienvenue dans la vie!".

L'armée colombienne avait suspendu ses opérations dans la jungle de la région de San José del Guaviare pour permettre le bon déroulement de la mission.

UNE PREMIERE AVANCEE

Cette libération constitue la première percée importante depuis des années et devrait renforcer la position de Chavez et de son homologue colombien Alvaro Uribe, qui s'opposent depuis des semaines sur la manière d'obtenir la liberté des centaines d'otages des Farc.

Chavez avait négocié à la fin de l'an dernier avec les Farc un accord portant sur la libération des deux femmes et du petit garçon que Clara Rojas a mis au monde en captivité, mais cet accord a échoué et il est apparu que l'enfant était déjà sous la garde des services sociaux colombiens.

A Paris, le président Nicolas Sarkozy a jugé que ces libérations étaient "un grand encouragement à persévérer" dans les efforts pour obtenir celle des autres otages, dont Ingrid Betancourt.

"Aujourd'hui, ces efforts produisent des premiers résultats", a-t-il dit. "Je veux remercier le président Chavez, je veux remercier le président Uribe, je veux remercier tous ceux qui se préoccupent de la situation dramatique dans laquelle se trouvent ces otages et notamment Ingrid Betancourt."

Le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a aussi remercié "Hugo Chavez pour son engagement, les autorités colombiennes pour leur pleine coopération" et les autres pays qui, avec la France, "se sont associés à cette action collective."

L'ancien mari de Betancourt, lui, a estimé qu'avec la libération de Clara Rojas et Consuelo Gonzales, "c'est un peu Ingrid qui est libérée".

"Nous ne pouvons que nous réjouir que les présidents Chavez et Uribe aient trouvé la possibilité de dialoguer ensemble pour faciliter cette libération", a dit Fabrice Delloye à Reuters.

WASHINGTON ADMET A CONTRECOEUR LE ROLE DE CHAVEZ

Washington, pour sa part, a reconnu à contrecoeur le rôle joué par Chavez et ne semble pas disposé à demander directement son aide pour récupérer trois Américains encore aux mains des rebelles dans la jungle colombienne.

Le porte-parole du département d'Etat Tom Casey a salué les libérations mais a tout juste cité le nom du président vénézuélien, qui ne manque aucune occasion de critiquer les Etats-Unis. Il a au contraire souligné le rôle du gouvernement colombien, allié de Washington.

"Nous saluons la libération de ces deux otages. Nous avons également apprécié les initiatives du président Uribe pour obtenir ces libérations et saluons les bons offices de tous ceux qui y ont aidé, en coopération avec le gouvernement colombien", a dit Casey.

"Je pense que tous ceux, y compris le président Chavez (...), qui ont un rôle positif à jouer et appuient les efforts du président Uribe et du gouvernement colombien, sont les bienvenus", a-t-il ajouté.

Prié de dire si Washington voulait collaborer avec Chavez pour obtenir la libération des otages américains, il a simplement répondu: "Nous continuons à travailler avec le gouvernement de Colombie. Ce gouvernement et le président Uribe sont en fin de compte ceux qui sont responsables de ce qui peut être fait".

L'échec de l'opération très médiatisée de décembre avait encore envenimé les relations entre Chavez et le président colombien conservateur.

Chavez et les dirigeants des Farc avaient alors accusé Uribe d'avoir torpillé la mission en poursuivant des opérations militaires dans la région. Uribe a rejeté ces allégations et les autorités colombiennes ont affirmé que les Farc avaient trompé Chavez.

Les Farc, mouvement de guérilla créé dans les années 1960 et aujourd'hui en grande partie financé par le trafic de cocaïne, ont aussi recours aux enlèvements pour obtenir des rançons ou, dans le cas des otages politiques, tenter d'obtenir la libération de guérilleros emprisonnés.

avec Hugh Bronstein, Javier Mozzo et Luis Jaime Acosta à Bogota, Deisy Buitrago, Patricia Rondon et Frank Jack Daniel à Caracas, version française Nicole Dupont, Eric Faye et Guy Kerivel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24099
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Dim 13 Jan 2008 - 19:27

Comment sait-elle que c'est son fils ?
Citation :
Ex-otage des FARC en Colombie
Clara Rojas retrouve son fils Emmanuel
Mise à jour : 13/01/2008 17h07
(D’après AP) - Après presque six ans de captivités aux mains des FARC, Clara Rojas a regagné dimanche son pays, la Colombie, où elle a retrouvé Emmanuel, son enfant conçu alors qu’elle était en captivité.

Emmanuel lui avait été enlevé alors qu'il n'avait que huit mois.

À son arrivée en Colombie, Clara Rojas ne pensait plus qu'à une seule chose, «la joie de voir mon enfant», conçu avec un guérillero.

L’ex-otage s'est refusé à fournir des détails sur sa relation avec le père d’Emmanuel.

Si l'ancienne directrice de campagne de la Franco-Colombienne Ingrid Betancourt arrivait dimanche en Colombie, sa compagne de liberté, Consuelo Gonzalez, ne devait regagner Bogota que lundi matin.

Les deux femmes se trouvaient à Caracas depuis leur libération, survenue jeudi grâce à la médiation du président vénézuélien Hugo Chavez.

Le petit garçon de Clara Rojas est né le 16 avril 2004. Elle n'avait plus de ses nouvelles avant il y a quelques jours.

L'enfant a été recueilli par les services sociaux colombiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Jean Langlois
Admin


Nombre de messages : 24099
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Lun 21 Jan 2008 - 7:20

Citation :
Le dimanche 20 janvier 2008
Chavez traite Uribe de «lâche» et de «menteur»
Associated Press
Caracas

Le président du Venezuela Hugo Chavez s'est livré dimanche à une violente diatribe contre son homologue colombien Alvaro Uribe, allant jusqu'à le qualifier de «lâche», de «menteur» et de «valet des États-Unis».

«Un tel homme ne mérite pas d'être président (...), lâche, menteur (...), Uribe ne saurait être qu'un chef de la mafia», a déclaré Hugo Chavez...
Uribe a minimisé le rôle de Chavez lors de la libération des otages en Colombie.

Par quel pays vont passer les tueurs de Chavez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://radioquebec.lolforum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Lun 21 Jan 2008 - 8:24

sans doute que son armée va l'arrêter avant,il semblerait que l'armée l'ait obligé à accepter le référendum et que depuis qu'il a limogé son ancien ami le ministre de la défense,il doit marcher sur des oeufs en face des autorités militaires.

au niveau international,il passe de plus en plus pour un déséquilibré.en tout cas il a perdu sa crédibilité en amérique de sud
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Ven 25 Jan 2008 - 20:04

il chavire chavez



By JORGE RUEDA, Associated Press Writer 22 minutes ago

CARACAS, Venezuela - President Hugo Chavez on Friday accused neighboring Colombia and the United States of plotting a military "aggression" against Venezuela.


"I accuse the government of Colombia of devising a conspiracy, acting as a pawn of the U.S. empire, of devising a military provocation against Venezuela," Chavez said.

"A military aggression is being prepared," Chavez added. He did not offer evidence to support his claim.

But he warned Colombia not to attempt a "provocation" and said Venezuela would cut off all oil exports in the event of a military strike from the neighboring country.

"In that scenario, write it down: the price of oil would reach $300, because there wouldn't be oil for anyone," Chavez said. "The invaders would have to step over our dead bodies."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   Mer 30 Jan 2008 - 19:46

jean desrosiers a écrit:
sans doute que son armée va l'arrêter avant,il semblerait que l'armée l'ait obligé à accepter le référendum et que depuis qu'il a limogé son ancien ami le ministre de la défense,il doit marcher sur des oeufs en face des autorités militaires.

au niveau international,il passe de plus en plus pour un déséquilibré.en tout cas il a perdu sa crédibilité en amérique de sud


Normal qu'il soit un déséquilibé, il se tient avec le barbu aux disoucrs fleuves et le psychopathe iranien.

Qui se ressemble s'assemble.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les jours, mois ou années de Chavez sont comptés. Vénézuela.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Temps, Heures, Durées, Jours, Mois ...
» LA BATAILLE D'ATLANTIQUE
» Le jardin de Vicky (Affiches)
» Règles sous stérilet
» Quelles sont vos séries préférées ?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
RadioQuébec :: Nouvelles-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: